La Guerre : la penser et la faire de Benoist Bihan

La Guerre : la penser et la faire de Benoist Bihan

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Vieux Chat, le 14 mars 2021 (Inscrit le 30 mars 2020, 42 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 274 

Réflexions actuelles sur la stratégie française

Aujourd’hui je vais vous présenter « La guerre : la penser & la faire » par Benoist Bihan, historien militaire et chercheur en études stratégiques au profit des armées.
Il s’agit d’un recueil d’articles déjà parus dans le magazine Défense et Sécurité Internationale. L’auteur y aborde différents aspects de la guerre : les chapitres ont tous pour titre un verbe à l’infinitif. Car penser et faire la guerre c’est tout d’abord la considérer, la comprendre, l’imaginer, mobiliser les troupes et les forces vives d’un pays, organiser les armées (mais pas seulement), décider (et donc le rôle du commandement et de la politique), frapper (quand, comment, avec quels moyens) et finalement vaincre… ou pas.
Comme il s’agit d’articles, le livre est facile à lire par petit bouts. Comme les articles ne sont pas présentés dans l’ordre chronologique de leur parution mais dans un ordre thématique, il est d’autant plus facile de se familiariser avec des termes auxquels le lecteur ne serait pas habitué. Evidemment, avoir quelques connaissances en histoire militaire facilite grandement la lecture. Mais cela n’est pas indispensable.
Par exemple, on retrouve du vocabulaire spécifique au champ militaire comme les mots « tactique/opératique/stratégie » mais l’emploi de ceux-ci dans les articles les rend relativement clairs.
Le fil rouge du livre, le thème qui en irrigue les pages, est la stratégie. On y apprendra ce qui la différencie de la tactique et de l’opératique grâce à quelques rappels historiques et notamment la célèbre citation – souvent tronquée – de Clausewitz : « La guerre est une poursuite de l'activité politique par d'autres moyens. »
En effet, l’auteur y aborde régulièrement les problématiques spécifiques de ceux qui doivent s’occuper de stratégie. Spécificités souvent liées à la prise de décision et au choix des objectifs.
L’auteur insiste longuement sur des duos d’expressions ou mots souvent confondus, comme diplomatie et politique, ou but de guerre et buts dans la guerre.
Afin d’appuyer ses analyses, Benoist Bihan se sert régulièrement d’exemples historiques tirés de diverses époques : Jules César, le moyen-âge, guerres du XVIIeme et XVIIIeme siècle, guerres napoléoniennes, guerres mondiales, contre-insurrections contemporaines, guerre froide, guerres au moyen-orient, etc.
La variété de ces sources donne des pistes de réflexion quant aux conflits actuels et à la position de la France avec l’Europe, la Russie ou La Chine.
Ce recueil peut donc servir de base pour des recherches plus approfondies, si l’un des sujets abordés aurait particulièrement attiré l’attention du lecteur. Il est donc dommage de ne pas avoir en fin de livre un récapitulatif de tous les ouvrages cités.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La Guerre : la penser et la faire

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Guerre : la penser et la faire".