The kiss quotient
de Helen Hoang

critiqué par Jfp, le 20 février 2021
(La Selle en Hermoy (Loiret) - 72 ans)


La note:  étoiles
asperger d'amour…
Un délicieux petit roman, qui dépeint avec bonheur les tourments de deux êtres en quête d’amour, et surtout la façon dont ils vont tirer parti de leurs faiblesses pour se construire un foyer. Elle, atteinte d’autisme version Asperger, très à l’aide financièrement grâce aux capacités extraordinaires de son cerveau surdoué, malgré son réel pouvoir de séduction et sa bonne volonté, ne sait pas se débrouiller "au lit" et désespère de trouver un jour l’homme de sa vie. Lui, beau gosse, obsédé par une hérédité paternelle peu reluisante, n’a rien trouvé de mieux pour payer les factures d’hôpital de sa mère (on est en Amérique) que de se prostituer. Leur rencontre, simple au départ puisqu’il s’agit de donner des leçons de "baise" en échange d’une rétribution méritée, va se compliquer dès lors que les masques vont tomber et que l’amour, malin comme un singe, va se mêler de leur compliquer la vie. Le dénouement est prévisible dès les premières pages mais tout le charme de cette romance tient à la façon dont l’auteure s’est inspirée de sa propre expérience pour exploiter, avec beaucoup d’humour et une réelle qualité d’écriture (bien rendue par la traduction), les situations les plus cocasses générées par cette rencontre improbable. Un roman attachant, présentant le "sexe" sous un jour inattendu, et une fine analyse psychologique…