Terreur au 3ème degré
de Andrew Gross, James Patterson

critiqué par Incertitudes, le 30 décembre 2020
( - 36 ans)


La note:  étoiles
Les quatres mousquetaires
Depuis Deuxième chance, James Patterson se fait aider pour l'écriture du Women Murder Club. Il faut dire que vu le rythme soutenu auquel ces aventures paraissent, être deux ne me semble pas de trop.

Ces quatre filles continuent d'évoluer et on s'attache à elles facilement dans leurs combats du quotidien. Elles tombent amoureuses, elles mangent, boivent entres amies, prennent des coups. Et quand l'une d'entre elles est touchée, c'est tout le groupe qui morfle.

Ces retrouvailles font office de respiration car l'enquête ne leur offre aucun répit. Ces terroristes frappent vite et fort et les meurtres sont particulièrement impressionnants par leur ampleur : une bombe qui souffle une villa, un assureur empoisonné au ricin, le G8 et le vice-président des États-Unis pris pour cible. Rien ne les arrête et la pauvre Lindsay au bout de sa fatigue mentale et physique va sérieusement patauger.

Croyez-moi. Des morts, il y en a et de tous les côtés...