Le Singe et l'épouvantail
de Pierre Senges, Albertine (Dessin)

critiqué par Jeanne60, le 29 décembre 2020
( - 22 ans)


La note:  étoiles
Les fables de La Fontaine revisitées
En 2021, on fête le 400e anniversaire de la naissance de La Fontaine dont un musée à Château-Thierry entretient la mémoire.

Les aventures d’un singe et d’un épouvantail sont le prétexte pour introduire à espace régulier diverses fables dans un langage adapté à des enfants de moins de dix ans. Il s’agit donc d’une réécriture avec une large place faite à l’illustration.

Le texte original de ces fables se trouve en fin d’ouvrage et un CD permet d’écouter l’ensemble du récit devenu musical. Les musiques remettent en valeur des mélodies des XVIIe et XVIIIe siècle. Si les fables de La Fontaine ne constituent plus, comme sous la IIIe République, un des socles de l’enseignement de la morale, elles sont encore apprises à l’école primaire. Ici le choix a été de ne prendre en compte que des fables où il y a au moins un des personnages qui est un animal.

Si "Le loup et l’agneau" ainsi que "La cigale et la fourmi" n’ont pas été retenues, la sélection n’en reste pas moins pertinente du point de vue de la notoriété, de l’inscription dans le récit-cadre et de la force des messages à faire passer. Les textes présents sont : "La chauve-souris et les deux belettes", "Le corbeau et le renard", "Le petit poisson et le pêcheur", "Le cerf et la vigne", "Le lion et le moucheron", "La cour du lion", "Le geai paré des plumes du paon", "La grenouille qui voulait être plus grosse que le boeuf", "Le berger et son troupeau", "Le coq et le renard".

Les dernières lignes donnent un bon aperçu sur le contenu événementiel du récit : « Voilà, cette histoire se termine. Elle vous a appris comment un marquis peut devenir épouvantail, comment un singe peut devenir cuisinier et comment un épouvantail peut devenir seigneur » (page 78).

En complément, on fera découvrir à l'enfant "Les Fables de La Fontaine pour réfléchir ", un ouvrage présenté sur ce site.