Adrenaline
de Jeff Abbott

critiqué par Incertitudes, le 26 décembre 2020
( - 36 ans)


La note:  étoiles
Pas de tromperie sur la marchandise
Le titre est assez évocateur : on va en prendre plein les yeux. C'est un excellent roman d'espionnage bourré d'action avec des personnages, gentils ou méchants, n'ayant l'air que d'être de simples marionnettes. Et qui tire les ficelles ? Mystère.

Pas le gouvernement ni même la CIA. C'est ça qui, à mes yeux, a rendu la lecture passionnante. Il y aurait des organisations parallèles. Novem Soles qui serait criminelle. Et la Table Ronde pour lutter contre. Les deux faces d'une même pièce. Ah, et la Compagnie au milieu. Toutes les trois, avec des ressources visiblement illimitées (ce qui est rudement pratique) se tirent la bourre avec des hackers derrière leur ordinateur, des armes ultra-sophistiquées, des agents surentraînés. Un vrai régal. On se croirait dans une bonne série ou un film.

Le pauvre Sam Capra, n'est qu'un pion. Il est habile mais c'est un pion qui pourrait fort bien travailler pour l'une ou l'autre de ces structures. Son projet est plus personnel. Toute sa vie étant basée sur un mensonge, au fond, qui est-il vraiment ?

Les éditions J'ai Lu n'ont traduit, il y a plusieurs années, que les trois premiers tomes d'une série en comportant cinq ou six je crois. N'étant pas bilingue, j'ai bien peur de rester sur ma faim.