Le diable emporte le fils rebelle de Gilles Leroy

Le diable emporte le fils rebelle de Gilles Leroy

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Pucksimberg, le 20 décembre 2020 (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 41 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 210 

L'adolescent rejeté

« Fous le camp, personne ne veut de toi, ni dans cette maison ni ailleurs. » C’est en ces termes qu’une mère de famille parle à son aîné. Lorraine a eu Adam alors qu’elle était trop jeune sans doute. Depuis, elle a eu trois autres fils. Mais l’aîné ne trouve pas grâce à ses yeux. Il a été un ado difficile, a fait des âneries et son regard semble plein d’insolence, mais il y a surtout des rumeurs qui circulent sur sa sexualité. Le roman se déroule dans le Wisconsin et la religion a un poids conséquent sur le quotidien des habitants. Cette mère de famille se confie dans ce roman avec une grande franchise et souhaite surtout protéger l’homme qu’elle aime follement et ses enfants, excepté Adam. Il n’est pas toujours facile pour le lecteur d’entendre ce type de discours.

Ce roman est vif, bref et marquant. Les mots de la mère sont durs et il est vrai que nous n’avons sans doute pas l’habitude d’entendre un tel discours. L’un des atouts de ce roman est que tout le récit passe par le regard et le ressenti de cette mère, ce qui fait que le lecteur peut émettre des réserves quant au contenu de ses confidences. Par ce biais, nous pouvons aussi évaluer aisément combien les croyances façonnent sa vision du monde et comment elle fonctionne sur un plan psychologique.

Gilles Leroy utilise aussi certains procédés stylistiques, comme la ligne des pointillés ou des blancs assez longs au milieu d’une phrase au service de l’impact émotionnel de sa narration. Pourtant, je ne suis pas tombé sous le charme de cette écriture. Elle est efficace, mais m’a semblé parfois inégale. Cette mère de famille a une façon de s’exprimer qui a parfois manqué de naturel. Elle peut avoir un parler rustre comme s’exprimer à certains moments de façon très élégante, et cela a vraiment parasité ma lecture comme s’il y avait un manque de continuité dans le style. Cette remarque n’engage que moi, mais c’est vraiment un point qui m’a gêné.

Le roman permet d’aborder des thèmes universels, celui de la famille, de la différence et de la religion tout en s’ancrant dans une partie de l’Amérique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le diable emporte le fils rebelle

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le diable emporte le fils rebelle".