Marion
de Élisa Dalmasso

critiqué par Nathafi, le 19 décembre 2020
(SAINT-SOUPLET - 54 ans)


La note:  étoiles
Un fait divers
Marion se traîne... Marion, c'est une femme qui a perdu pied, son petit Léo s'en est allé, elle n'a pas compris ce coup du destin. Alors elle se traîne, elle n'a plus goût à rien, Pierre, c'est son mari. Lui voudrait reprendre le cours de la vie, certes la douleur de la perte de son enfant ne s'est pas effacée, mais il regarde devant lui. Il voit Marion se plonger dans le travail, pour s'occuper l'esprit, histoire de ne plus penser, éviter, à la sortie du bureau, de croiser des enfants, des poussettes, des mamans attendries. Pierre souffre de la voir sombrer et ne sait pas comment sortir de cette situation. Pour trouver la solution, il n'a de cesse de chercher. Un déclic, une idée incroyable, va bientôt germer dans l'esprit de cet homme désemparé. Son amour pour Marion est le plus fort, il est prêt à tout afin qu'elle soit libérée de ce poids.

Cette nouvelle, parue chez Jacques Flament Editions dans la Collection "Côté court", est bouleversante. Elisa Dalmasso traite ce sujet avec beaucoup de délicatesse, d'empathie, marque les ressentis du père et de la mère de façon distincte. Elle a su mettre en avant ce "fait divers" qu'elle dit relater dans sa nouvelle, un terme bien commun pour un tel drame, évoquant l'injustice, la douleur et le manque d'un enfant.