American elsewhere
de Robert Jackson Bennett

critiqué par Ludmilla, le 15 mars 2021
(Chaville - 65 ans)


La note:  étoiles
Bon livre de SF
Mona Bright, ancienne flic, hérite d’une maison à la mort de son père, maison dont son père avait lui-même hérité à la mort de la mère de Mona, qui s’est suicidée il y a trente ans.
Cette maison se situe à Wink, une ville qui ne figure sur aucune carte. Mona finit par retrouver la trace de Wink. Arrivée là-bas, elle réalise que quelque chose ne va pas. Tout est trop propre, trop… étrange.
Mona découvre que sa mère travaillait dans le laboratoire Coburn, un laboratoire top secret abandonné depuis de nombreuses années.
Que s’est-il passé ?
Que se passe-t-il maintenant à Wink ?
Les habitants sont-ils ce qu’ils semblent être ?
Au fil des pages, l’atmosphère devient de plus en plus inquiétante…

Un bon roman de SF. Rien d’exceptionnel, mais plus que correct.

Lu dans le cadre du prix CritiquesLibres 2021