Cicéron
de Stefan Zweig

critiqué par Romur, le 12 décembre 2020
(Viroflay - 47 ans)


La note:  étoiles
L’intellectuel face à la dictature
Stefan Zweig a écrit plusieurs passionnantes biographies, toujours bien documentées.
Son Cicéron est une brève nouvelle, consacrée aux derniers mois du célèbre avocat et homme politique, et aussi aux derniers mois de la République Romaine attaquée par des généraux et politiciens ambitieux qui se déchirent et s’allient tour à tour.
Intervenir, agir pour défendre la liberté publique ou se retirer pour réfléchir et écrire en préservant sa liberté intérieure ? Parler et dénoncer est-ce agir face à la dictature et la barbarie ? Fuir ou faire face à son destin ? Les interrogations, hésitations et faiblesses de Cicéron devaient être celles de Zweig qui avait déjà quitté l’Autriche lorsqu’il rédigea ce bref récit en 1939.
Ce petit texte magistral fait de l’orateur romain un symbole tragique de la lutte menée par l’homme de lettres contre la dictature.