Les perturbateurs endocriniens : Comment les cerner pour s'en protéger ?
de Jean-Pierre Bourguignon

critiqué par Jeanne60, le 11 décembre 2020
( - 22 ans)


La note:  étoiles
Cherche et trouve les dangereux perturbateurs endoctriniens
Selon l’Organisation mondiale de la santé « un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange de substances, qui altère les fonctions du système endocrinien et de ce fait induit des effets néfastes dans un organisme intact, chez sa progéniture ou au sein de (sous)- populations ».

Le contenu est original car il invite systématiquement le lecteur à s’interroger sur ses représentations sur telle question, le but étant « d’armer les consommateurs d'un savoir, (car) c'est leur restituer leur dimension de citoyens ». Il s’agit ici d’informer les béotiens à partir de résultats de recherches menées pour la majorité entre les années 2005 et 2017 tout en démystifiant certains propos qui ont été plus ou moins vulgarisés dans les médias et dans certains ouvrages. En dix ans, ce sont une trentaine d’ouvrages destinés au grand public.

Le discours s’articule autour de treize points : Quelle est votre opinion sur les agents chimiques dans l’environnement ?, Un scénario pour demain : est-il réaliste ?, Comprendre les hormones : est-ce important ?, Définir un perturbateur endocrinien est-ce trivial ?, Une liste des perturbateurs endocriniens peut-elle vous aider ?, Y-a-t-il des enjeux de santé publique liés aux perturbateurs endocriniens ?, Notre exposition aux perturbateurs endocriniens est-elle trop faible pour s’en préoccuper ?, Peut-on savoir si un agent chimique est ou n’est pas un perturbateur endocrinien, Sommes-tous vulnérables aux perturbateurs endocriniens ?, Pouvons-nous concrétiser une approche globale protectrice de la femme enceinte et du fœtus ? Où vous situez-vous parmi les parties prenantes de la société ? En conclusion…et en pratique, Une perspective d’auteurs. Dans ce dernier chapitre l’auteur et le docteur Thomas Zoeller expliquent notamment comment ils se sont mis à s’intéresser à ce problème.

La lecture faite, on en a appris plus autour de l’effet négatif possible de certaines substances sur la fertilité des hommes ou le développement du fœtus. Des études avancent aussi que les perturbateurs endocriniens jouent sur le métabolisme, le système neuronal ou immunitaire. En imitant l’action d’une hormone naturelle ils provoquent indument la réponse due à cette hormone, en empêchant une hormone d’entrer en contact avec son récepteur ils bloquent la transmission du système hormonal, ils gênent la régulation et le transport des hormones dans l’organisme. Une évidence s’impose par ailleurs à savoir que tant que l’étiquetage des produits restera aussi sommaire, il sera très difficile au consommateur de mesurer les risques en faisant l’usage de tel produit.