Théa
de Mazarine Pingeot

critiqué par Lasloudjikamal, le 2 novembre 2020
(Alger - 59 ans)


La note:  étoiles
Juvénile.
C’est vraiment un beau roman rescussite par Mazarine Pingeot dans son œuvre Théa que j’ai actuellement entre les mains et que j’ai adoré avec ces scènes juvéniles tout en évoquant des parents une mémoire d’antan qu’elle nous fait connaître dans une nation qu’est la France abritant des exilés tout en y prêtant la main à ces derniers en les conviviant fraternellement.Ce dont on imagine c’est raconte l’anecdote vie que mènent les citoyens en Algérie et par ailleurs comme aussi en Argentine un reflet d’un monde échappant à la justice que l’auteur Mazarine Pingeot veut imiter à travers ses essais et son roman Théa .