Giorgio de Chirico: suivi de l'Art métaphysique
de Giovanni Lista

critiqué par Veneziano, le 31 octobre 2020
(Paris - 43 ans)


La note:  étoiles
Surréalisme, métaphysique et romantisme
Giorgio de Chirico est généralement considéré comme surréaliste, du fait de la représentation de mannequins au centre de grandes places publiques et du mystère délibéré introduit dans ses toiles. Il s'avère en réalité métaphysique, cette nature prédominant. Il s'interroge sur la condition humaine, les modes d'existence, l'héritage de l'Antiquité et des peintres classiques, dont il finit par s'inspirer formellement, par des reprises assumées. Le Romantisme constitue également une source revendiquée de création.
Les natures mortes, portraits, s'insèrent également dans ces peintures singulières et intrigantes, où prédominent il est vrai ces grandes voies publiques ensoleillées où l'architecture, la statuaire et les mannequins vestimentaires sont ostensiblement mis en avant.
Cet ouvrage, richement illustré, expose la méthode et l'état d'esprit de l'artiste, tout comme une présentation synthétique de la biographie de cet artiste italien né en Grèce, passé par Munich, Versailles et Paris. Il est suivi d'écrits personnels où il présente sa vision de la métaphysique, dont il a souhaité faire un courant pictural.
Ce livre enrichit d'une vision du monde et de la beauté. Il me paraît plaisant, en sus d'être utile.