Ursule Mirouët de Honoré de Balzac

Ursule Mirouët de Honoré de Balzac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Monocle, le 25 octobre 2020 (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 60 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 199 

Une âme pure

Le docteur Minoret a recueilli Ursule toute petite. Elle est devenue une merveilleuse jeune fille et le docteur, sentant sa fin proche, voudrait la préparer  et lui léguer de quoi avoir une vie décente. Mais voilà, la loi française protège la famille et les enfants naturels n'ont aucun droit. La famille (ses cousins et neveux) veillent à ce qu'ils estiment être leur héritage et commencent à se méfier des réelles intentions de celle qu'ils croient être un danger.
L'appât du gain incite à toutes les bassesses. Ursule, cette jeune personne si droite, pourra-t-elle résister aux assauts de la vilénie ? Trouvera-t-elle le soutien dans ce jeune homme qui la courtise et dans les amis de son protecteur ?
Rien n'est moins sûr,  car l'auteur n'est pas vraiment l'écrivain qui privilégie les fins heureuses !Balzac cultive l'ambivalence de ses personnages dans la première partie de la comédie humaine,  hormis Félicité des Touches (et pour rappel elle ne joue pas de rôle rôle principal) aucun personnage n'est entièrement bon.
Avec Ursule MIROUET voilà enfin l'apparition d'une âme pure qui le restera de la première à la dernière page.
Ce texte m'a vraiment beaucoup plu, à part le décor je me suis vraiment senti dans un "Douglas Kennedy".
Les histoires de Balzac ont toujours une histoire, curieusement celle-ci est toute simple (comme Ursule). Elle parait dans le journal LE MESSAGER en 21 épisodes en aout et septembre 1841 puis est éditée un an plus tard. Une fois n'est pas coutume, ni remaniement ni re-publication.


LIEU DE L'INTRIGUE : NEVERS

PERSONNAGES

– Honoré BONGRAND : juge de paix, ami du Dr Minoret.

– Docteur BOUVARD : ami de jeunesse du Dr Minoret, adepte du magnétisme.

– Denis MINORET : médecin retiré à Nemours ; veuf.

– François MINORET-LEVRAULT : neveu du précédent. S'est d'abord appelé MASSIN (ms). Personnage reparaissant allusivement.

– Zélie MINORET-LEVRAULT : née Levrault-Crémière : épouse du précédent.

– Ursule MIROUET : orpheline, fille de Joseph Mirouët, fils naturel de Valentin Mirouët ; ce dernier était le beau-père du Dr Minoret, qui fera d'Ursule sa pupille. Elle épousera Savinien de Portenduère.

– Antoinette PATRIS, dite la Bougival : gouvernante du Dr Minoret, nourrice et servante d'Ursule.

– Vicomte Savinien de PORTENDUERE : fils de la Vicomtesse de PORTENDUERE née de Kergarouët ; épousera Ursule. Personnage présent également dans Béatrix.

Beaucoup des personnages importants de ce roman n'ont pas d'autre emploi dans La Comédie humaine – Ursule et Savinien constituant une exception. En revanche, nombreuses sont les mentions marginales de personnages reparaissant bien connus : Hélène d'Aiglemont, Emile Blondet, Arabelle Dudley, Gobseck, Henri de Marsay, Eugène de Rastignac, Lucien de Rubempré, Schmucke et Maxime de Trailles

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Ursule Mirouët

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ursule Mirouët".