Le Cachot de Hautefaille de Marie-Bernadette Dupuy

Le Cachot de Hautefaille de Marie-Bernadette Dupuy

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Mimi62, le 14 octobre 2020 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 67 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 99 

Parfois maladroit mais ne démérite pas

Diane, journalise, ex policier canadienne est venue en Ecosse, pour se couper de sa vie habituelle. Alors qu'elle découvre dans le journal une série de meurtres inexpliquée, la police fait irruption car la serveuse de l'hôtel a été retrouvée assassinée.
Jérôme, l'homme d'un jeune couple arrivé le jour de ce crime, lie conversation avec Diane. Ils se rendent comptent qu'ils sont tous les trois Canadiens. Sarah, La femme du couple apparaît plus réservée.
Au fil des jours, Diane, Jérôme et Sarah se rencontrent sur divers lieux touristiques. Leurs chemins se croisent et ils continueront ensemble jusqu'au dénouement.


L'Ecosse avec ses légendes de châteaux hantés, ses décors déserts constitue un cadre parfait pour créer une atmosphère prenante et inquiétante.

On suit avec plaisir l'histoire car l'auteur a du métier dans de domaine mais par contre on sent que le genre policier n'est pas celui qui lui est le plus familier. On a le sentiment que parfois elle se laisse entraîner, de façon peut-être inconsciente, par son genre de prédilection, la saga familiale.
Les enchaînements de l'enquête se tiennent mais par moment cela est un peu confus et l'utilisation du carnet intime me confirme dans mon opinion que ceci est un artifice pour pouvoir faire passer des informations que l'auteur n'a pas réussi à placer dans le déroulement de l'histoire.
Pas vraiment gênant mais cela casse parfois le rythme.
Certaines perceptions des protagonistes sont surprenantes, qualifiant d'arrogant un personnage sympathique par exemple. Par moment certains comportements sont inattendus, presque puérils, ne correspondant pas à la personnalité du personnage.
Paradoxalement c'est un des personnages clés, dont le parcours a tout pour attirer l'empathie qui apparaît froide, distante, robotique presque sans oublier qu'elle emploie généralement un vocabulaire relativement pauvre.
Certains trouveront que l'explication est assez complexe, voire alambiquée mais, comme je l'ai déjà souvent dit dans mes critiques, la réalité dépasse parfois la fiction et de toute façon, nous sommes dans un roman !
Le style d'écriture est parfois déroutant, tant il apparaît simpliste.

En conclusion, un roman qui se lit avec intérêt mais qui comporte des maladresses. Pas le meilleur roman de cette auteur mais il ne démérite cependant pas.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le Cachot de Hautefaille

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Cachot de Hautefaille".