Nous aurons toujours 20 ans de Jaime Martín

Nous aurons toujours 20 ans de Jaime Martín

Catégorie(s) : Bande dessinée => Divers , Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Shelton, le 28 septembre 2020 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 64 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 239 

Très bel ouvrage !

Après avoir travaillé avec des scénaristes comme le brésilien Wander Antunes, Jaime Martin s’est mis à nous raconter son Espagne, sa vie, celle de ses proches… C’est ainsi que nous avons eu plaisir à lire « Les guerres silencieuses » et « Jamais je n’aurai vingt ans »… Ici, ce sera sa jeunesse, une jeunesse particulière au moment où l’Espagne tente de s’extirper du franquisme.

Pour nous Français, je parle de ma génération, le franquisme est un mouvement politique et une dictature que nous ne connaissons pas très bien. Quand j’étais à l’école, on apprenait juste que Franco était arrivé au pouvoir à l’issue d’une terrible guerre civile, qu’il n’avait pas voulu une alliance totale avec Hitler, qu’il avait joué un jeu ambigu mais on n’allait jamais bien loin… A cette époque on restait focalisé sur la Résistance française… Puis après, la parole s’est libérée, on a commencé à parler de la façon dont on avait traité les Républicains chassés d’Espagne par Franco mais on ne cherchait quand même pas trop à savoir tout ce qu’ils avaient vécu…

J’ai le sentiment que l’arrivée d’auteurs espagnols en France a permis à la bande dessinée de nous raconter, en tous cas de façon plus précise, la guerre civile, la dictature de Franco et certains malheurs de nos voisins espagnols… Jaime Martin appartient à ces auteurs et je suis heureux de l’avoir lu et même rencontré deux fois…

Dans ce nouvel album on voit la jeunesse de Jaime, une jeunesse pas si malheureuse que cela car quand on est jeune on a toujours l’impression de tout devoir créer en luttant contre les « vieux » et à ce titre, il a bien vécu une jeunesse normale. Mais, il y a un bonus car c’est une jeunesse sous une dictature… Attention, ce n’est pas larmoyant, c’est, au contraire, plutôt chaleureux, drôle et porteur de réflexion… J’ai adoré les illustrations qu’il a faites pour un prêtre dans une école chrétienne, lui qui appartenait à une famille communiste et anticléricale…

On découvre aussi les dessous de la société espagnole avec le hard rock, avec la bande dessinée, avec l’emploi et le chômage, avec les pressions exercées sur les familles… Tout cela est raconté comme si c’était normal, juste banal… Pour nous c’est surprenant, le choc est conséquent mais si on se souvient bien du gaullisme ambiant de notre jeunesse on finit par relativiser un peu… Oui, je vous vois frémir, j’assimile De Gaulle à Franco, quel scandale ! Bon, d’abord, je parle bien de la fin du franquisme et d’autre part je rappelle que quand j’étais jeune on considérait De Gaulle comme un chef d’état autoritaire, on appelait l’ORTF le média du pouvoir, certaines milices comme le Service d’Action Civique faisaient régner une ambiance très particulière et que tout cela s’est terminé par Mai 1968 que j’ai vécu comme une tentative insurrectionnelle pour sortir de cette situation… Ok, j’étais jeune et c’est certainement une vision un peu romantique mais quand même… Mais, quand on raconte sa jeunesse, on le fait comme on l’a vécue… C’est ainsi !

Bon, je me suis éloigné quelque peu de l’Espagne de Jaime Martin mais chaque lecture nous pousse vers nos souvenirs, nos vies, on ne peut rien y faire ! Donc, merci Jaime d’avoir pu permettre de telles connections !

C’est aussi le moment de redire le bien que je pense, en tant que lecteur, de cette collection Aire Libre. Tout d’abord, il s’agit de récits en un ou deux albums et donc jamais de processus long et interminable. Deuxièmement, les auteurs sont triés sur le volet et chaque parution est de qualité, dans le texte, dans le dessin, dans la finition de l’objet livre… Que du bonheur ! Il s’agit de ces espaces de qualité que la bande dessinée a fini par s’offrir : Aire libre, Signé, Mirage, Ecriture… sans vouloir être exhaustif, bien sûr !

Alors, osez ouvrir cet album, cette histoire, ce témoignage profondément humain, signé Jaime Martin et plongez dans l’Espagne de l’après-franquisme… ou dans votre mémoire du gaullisme ! Très bonne lecture à tous !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Nous aurons toujours 20 ans - tome 0 - Nous aurons toujours 20 ans (Edition spéciale)
    de Martín, Jaime (Illustrateur)
    Dupuis
    ISBN : 9791034748037 ; 36,00 € ; 04/09/2020 ; 152 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Nous aurons toujours 20 ans

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nous aurons toujours 20 ans".