Liège, la ville aux 300 statues
de Michel Elsdorf, Robert Ruwet

critiqué par Catinus, le 25 septembre 2020
(Liège - 70 ans)


La note:  étoiles
Liège sculptural
Après les ponts, les églises, les escaliers, les bistrots, les murs qui parlent, Robert Ruwet aborde un vaste sujet : celui des statues. Cette fois, il est accompagné par Michel Elsdorf, le patron (entre autre) de la maison d’édition liégeoise « Noir Dessin Production ».
C’est qu’il y en a un fameux paquet de statues disséminées un peu partout à Liège. Bien sûr, il y a des nids que nous connaissons depuis toujours : en Boverie, boulevard Piercot, aux Terrasses, au parc d’Avroy, place du XX août, au Palais des Princes-Evêques. Pour chaque statue, vous trouverez d’abord une description plus ou moins succincte, souvent un petit commentaire, éventuellement pas piqués de vers (on connait l’humour particulier des auteurs de l’ouvrage) et cela va de soit une illustration photographique.
Dégageons quelques spécificités :
- si vous aimez les œuvres de Mady Andrien, vous les trouverez aux pages 63, 65, 69, 102, 103, 108, 155.
- si vous voulez vous attarder au quartier Sainte-Marguerite, voyez les pages 62 ( Cadran), 84 (place du Flot), 87 (carrefour Fontainebleau), 100 ( Rue Hullos), 171 ( Eglise Ste-Marguerite, 172 ( St-Joseph et Maurice Waha)
- si vous préférez l’originalité, vous serez comblés , par exemple, aux pages 72 avec le Poilu, 83 la maquette de la cathédrale Notre-Dame et Saint-Lambert, 143 le Paon du boulevard Piercot, 153 la Cigogne de l’avenue Rogier, l61, 162 et 163 avec le gros ballon, une réclame pour l’industrie liégeoise, l’immense sucette.
Bref, il y en a pour tous les goûts !
Nous terminerons avec ces mots de Robert Ruwet : « Ce que j’essaie à chaque fois dans mes livres c’est de raconter l’histoire de Liège sous un angle différent. Les statues ne sont parfois qu’un prétexte pour raconter une époque de la ville de Liège. »
On ne peut mieux dire !

En bonus, cette vidéo :
https://rtc.be/video/culture/…