Steve Bannon: L'homme qui voulait le chaos
de Fiammetta Venner

critiqué par CHALOT, le 17 septembre 2020
( - 72 ans)


La note:  étoiles
une autopsie politique remarquable
«  Steve Bannon »
L'homme qui voulait le chaos
livre de Fiammetta Venner
éditions Grasset
225 pages,244 avec les notes
septembre 2020



Steve Bannon, démocrate dans sa jeunesse, banquier et homme d'affaires ? est un homme de réseaux et d'influence.
L'auteure qui a beaucoup enquêté sur cet homme, montre que Bannon a joué un rôle clé dans l'élection de Trump et dans celle de Bolsonaro.
Elle rajoute aussi qu'il a été influent et qu'il aurait été un des artisans et non des moindres du brexit.
Je trouve l'auteure convaincante même si j'exprime des réserves sur le brexit . En Angleterre, une bonne partie du mouvement ouvrier, contre l'avis des dirigeants du Labour, a appelé au Brexit.
Bannon est un homme de son temps, il maîtrise les organes modernes d'information de masse et grâce à sa diffusion massive de « fake news », il réussit dans l'ombre des pouvoirs réactionnaires à faire élire des perdants d'avance.
S'il est évincé de la Maison Blanche, il garde ses entrées, des amis et Trump n'ignore pas qu'il a besoin de son intelligence et des cartes que l'homme du chaos possède.
Pour Bannon, il existe des cycles.... Si aujourd'hui nous connaissons le pré-chaos, il y aura demain la reconstruction.
Ultra réactionnaire, Bannon est quelque peu hypocrite, « à la limite du dédoublement de personnalité » !?
N'a t-il pas déclaré en 2018 lors de la tenue d'un colloque en Italie :
« La Silicon Valley et les marchés conduiront à la destruction de la race humaine »
Ne s'est-il pas « enrichi grâce aux jeux vidéos de cette même Silicon Valley » !?
Fiammetta Venner « dévoile » cet homme... Il le met à nu comme on dit.
Il cherche à manipuler avec le succès que l'on connaît mais il lui arrive de connaître des échecs, notamment quand il tente de fédérer les populistes des états européens .
Bannon, c'est la réaction sur toute la ligne.
Grâce à Breitbart, ce média très conservateur , il influence les opinions et s'il quitte ce média quand il rejoint la Maison Blanche, il y revient.....
Comme s'interroge l'auteure : « Est-il un aventurier opportuniste ou un penseur intraitable ?»

Jean-François Chalot