Impossible
de Erri De Luca

critiqué par Veneziano, le 13 septembre 2020
(Paris - 43 ans)


La note:  étoiles
Intrigue politico-policière en pleine montagne
Un homme s'exerce à un périlleux exercice d'escalade, et croise un individu qui le précède, alors qu'il pensait pouvoir évoluer seul. Peu après, il le retrouve mort d'une chute, au creux de la montagne. Il est poursuivi et incarcéré préventivement pour homicide. Il s'avère qu'il avait connu la victime, lors de leur jeunesse commune, alors qu'il partageait un engagement révolutionnaire, à l'époque des années de Plomb, en Italie, où pullulaient les attentats terroristes et actions virulentes. Le protagoniste s'est éloigné de ce mouvement, dont les membres ont pu le considérer comme traitre à la cause
L'essentiel de ce roman policier consiste en une série d'interrogatoires avec le juge d'instruction qui tente de le faire avouer, alors que les résultats de l'autopsie ne sont pas encore connus, l'hypothèse d'un éventuel cas de légitime défense finissant par apparaître. Il est construit comme au moins autant comme un duel psychologique que comme un polar, la tension montant crescendo et des moments de complicité se rencontrant çà et là. Il s'avère poignant et saisissant. Il se lit d'une traite, et vaut le coup, à mon sens.