Isabelle la catholique de Philippe Erlanger

Isabelle la catholique de Philippe Erlanger

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Saint Jean-Baptiste, le 13 septembre 2020 (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 84 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 102 

Une reine à la hauteur de son siècle.

Dans cette biographie de la Reine de Castille, on fait la connaissance d’une quantité de « Grands d’Espagne » avec des noms à courant d’air, que le lecteur oubliera encore plus vite qu’il les aura lus. C’est surtout le cas au début du livre quand l’auteur nous raconte avec force détails comment Isabelle s’est emparée du pouvoir sur la Castille. Je pense que cette partie du livre aurait pu se résumer en un tableau généalogique bien commenté.

Après ça, l’auteur nous raconte les grands événements du règne de la Reine de Castille secondée par son mari Ferdinand d’Aragon. C’est bien raconté et ça se lit comme un roman d’aventures. Mais quand il parle d’Isabelle, on sent chez Philippe Erlanger comme une réticence à lui trouver une authentique qualité. Par exemple, au lieu de parler de sa persévérance, il parlera de son entêtement ; au lieu de parler de son courage, il parlera de sa témérité ; au lieu de parler de son sens de l’épargne il parlera de son avarice… Mais, diront les mauvaises langues, « elle n’était pas Française… » Passons ! Au moment de conclure sa biographie, sans doute un peu contraint par l’évidence, il dira quand-même : « Il est certain que l’Histoire offre peu d’exemple d’une souveraine capable d’accomplir en si peu de temps une œuvre en apparence impossible et où tant d’autres avaient échoué ».

Ensuite, curieusement, l’auteur consacre de longues pages à Christophe Colomb. Il nous raconte sa vie, puis ses relations d’estime réciproque avec la Reine Isabelle et toute la succession de ses aventures et mésaventures sont racontées par le menu. Mais, là aussi, l’auteur semble hésiter à lui trouver la moindre qualité. Sur un air connu, les mauvaises langues diront de nouveau : « il n’était pas Français... ». Sans écouter les langues perfides, disons que le même personnage est souvent apprécié différemment selon la nationalité de celui qui en parle.

Ces chapitres sur Christophe Colomb sont, à mon avis, ou trop courts ou trop longs. Il existe une quantité de livres sur ce personnage énigmatique qui se croyait aux Indes quand il était en Amérique. Ces livres sont souvent polémiques parce que le personnage est très controversé. Mais tous les auteurs, sauf ici Philippe Erlanger, lui reconnaissent au moins une évidente qualité : il était un navigateur de génie. Fermons la parenthèse Christophe Colomb !

Revenons à l’Histoire de ces siècles féroces que l’auteur raconte avec passion. Ces XVème-XVIème siècles ont été les siècles de tous les conflits, les complots et les traîtrises, dans toute l’Europe et les Rois d’Espagne avec leurs héritiers ont été dans tous les coups. Suivant son habitude, l’auteur fait intervenir beaucoup trop de personnages mais, ici, le lecteur habitué ne lui en tiendra pas rigueur parce que, en compensation, il nous émaille son récit d’anecdotes drôles, farfelues, croustillantes sur les mœurs de l’époque, notamment en Flandre, en Italie ou en Angleterre, de quoi réconcilier le lecteur le plus grincheux. Quand, par exemple, il raconte les mariages des infantes d’Espagne avec tous les princes de l’époque on a l’impression d’être plongé dans un magazine des Princes et des Princesses ; mais nous sommes au XVème siècle et les mœurs sont si étranges, qu’on se réjouit d’y être et on s’amuse vraiment.

A mon avis, Philippe Erlanger est un excellent historien, fabuleusement bien documenté, toujours intéressant et amusant à lire ; mais, il me semble qu’il est meilleur et plus juste quand il écrit la biographie des rois de France ou des hauts personnages de l’Histoire de France que quand il parle d’un Espagnol, d’un Anglais d’un Italien ou d’un Allemand. Serait-il un peu cocorico sur les bords ? Ce n’est peut-être qu’une impression et, de toute façon, ça n’enlève rien au plaisir de le lire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Isabelle la catholique

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Isabelle la catholique".