Le message de Honoré de Balzac

Le message de Honoré de Balzac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Monocle, le 7 septembre 2020 (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 60 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 144 

Le conseil

En 1833 LE MESSAGE a été fusionné avec LA GRANDE BRETECHE.
A partir de 1834 (édition Béchet des Etudes de Moeurs au XIXe siècle) Le Message redevient un texte indépendant..


En 1819, le narrateur (l'auteur lui-même) allait de Paris à Moulins. L'état de sa bourse l'obligea de voyager en calèche. Les places à l'intérieur étant réservées, le narrateur se met donc sur la plate forme où il est rejoint par un jeune homme charmant. Il était vicomte, et possédait environ douze à quinze mille livres de rentes, sans compter les espérances. Tout deux aimaient les dames plus âgées et ils se mirent à deviser gaiement de leurs maîtresses.
En parlant de leurs maris, Balzac écrira : "Nos maris adoraient d'ailleurs nos comtesses ; ils vivaient esclaves sous le charme que possèdent toutes les femmes aimantes ; et, plus niais que l'ordonnance ne le porte, ils ne nous faisaient tout juste de péril que ce qu'il en fallait pour augmenter nos plaisirs. Oh ! comme le vent emportait vite nos paroles et nos douces risées ! »

Le voyage était donc plaisant jusqu'au moment où la voiture versa. Le vicomte eut un mauvais réflexe et se jeta vers le sol. Mal lui en prit, il reçut un coup à la tête et se mit à agoniser. Ses dernières paroles furent pour demander à son compagnon de voyage d'aller prévenir sa maitresse et lui rendre ses lettres.
Ce que l'auteur fit avec une élégance stupéfiante.
« Quelles délices d'avoir pu raconter cette aventure à une femme qui, peureuse, vous a serré et vous a dit : « O cher, ne meurs pas, toi ! » (sic)

Les personnages du récit

– Comtesse MONTPERSAN : elle est « Juliette » pour son amant, et ce sans que l'on sache son prénom. C'est une femme de trente ans, belle, fraîche et désirable, provinciale de surcroît.

– Son comte d'époux cumule les traits du mari trompé et du gentilhomme campagnard, un peu embourgeoisé, aux limites de la caricature.

– Le narrateur est à la limite le personnage le plus complexe, un jeune homme inachevé en quelque sorte, propre à tous les débuts dans la vie

- Le Vicomte, dont on ne connait que le titre nobiliaire et l'adresse.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le message

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le message".