Communisme et totalitarisme
de Stéphane Courtois

critiqué par Unvola, le 21 août 2020
( - - ans)


La note:  étoiles
Barbarie et inhumanité du Communisme !
Suite à l’effondrement des régimes communistes d’Europe de l’Est en 1991, l’ouverture partielle des archives de Moscou et d’autres pays, vient confirmer ce que les historiens connaissaient déjà depuis la création du système communiste, à savoir, le caractère : TOTALITAIRE donc intrinsèquement criminel de ce régime. Stéphane Courtois nous présente ici, une étude très complète sur le totalitarisme communiste.

A partir du coup d’Etat bolchevique du 7 novembre 1917 à Petrograd, Lénine et Trotski avec d’autres dont Staline, fondent le régime totalitaire communiste. Très rapidement, sous prétexte de l’idéologie de « la lutte des classes », ces grands criminels, s’octroient le droit de massacrer (décret de la Terreur rouge du 5 septembre 1918), tout opposant à la « dictature du prolétariat », ou plus simplement, toutes personnes susceptibles d’être « contaminées » par « l’esprit bourgeois capitaliste » : enfants, femmes, vieillards, koulaks, paysans, ouvriers grévistes, prêtres, professeurs et instituteurs, médecins, intellectuels, marins de Cronstadt, officiers Cosaques du Don et du Kouban, etc. ; bref, potentiellement le peuple tout entier.

Ce régime répressif s’est ensuite étendu à travers de nombreux pays du monde : U.R.S.S. de Lénine, Trotski, Staline…, Chine de Mao Zedong, Cambodge de Pol Pot, Vietnam de Hô Chi Minh, Corée du Nord de Kim Il-Sung, Cuba de Castro, etc…

Afin de conserver le pouvoir, les communistes ont perpétré un nombre infini de crimes individuels et de masse contre les « ennemis de classe », « contre-révolutionnaires », « otages » ou « suspects » :
Terreurs de masse, guerres civiles, famines gigantesques, rafles, arrestations arbitraires et exécutions sommaires, fusillades, tortures à mort, pendaisons, noyades collectives, tueries à coup de bâton, à coup de pelle derrière la tête, déportations en camps de concentration (décret du 15 avril 1919 officialisant la création des camps de concentration, déjà ouverts depuis 1918), etc…

Un autre intérêt de ce livre est la comparaison et les nombreuses similitudes des crimes commis, par l’armée et la police politique, dans les deux plus grands régimes totalitaires du 20ème siècle, Communisme (environ 100 MILLIONS de morts civils innocents) et Nazisme (environ 25 MILLIONS de morts civils innocents) :
Crimes contre l’Humanité, génocides, arrestations arbitraires et exécutions sommaires, centres de tortures et de mise à mort, massacres au revolver, au fusil et à la mitrailleuse, déportations en camps de concentration (morts de faim, de froid, de maladie, d’épuisement, fusillés, etc.), embrigadement de la jeunesse, systèmes de fichage, de surveillance, rafles, perquisitions et interrogatoires jours et nuits sur dénonciations et endoctrinement idéologique de toute la population, mensonges et propagandes, etc.

Ces deux systèmes totalitaires exterminèrent de façon méthodique une partie de la population. Il s’agit dans le cas du Communisme d’un génocide de classe, et dans le cas du Nazisme d’un génocide de race.
En revanche, contrairement aux bourreaux nazis traînés et jugés devant le Tribunal de Nuremberg en 1945, les bourreaux du communisme n’ont jamais été traduits en justice.

Les historiens ont un travail de recherche colossal (surtout depuis l’ouverture partielle des archives), afin de perpétuer la mémoire de ces DIZAINES de MILLIONS de victimes exterminées dans l’anonymat et l’oubli le plus complet, sous l’infâme idéologie communiste !!!

Que certains individus, partis politiques Français : le Parti Communiste Français (P.C.F.), le Nouveau Parti Anticapitaliste (N.P.A.), Lutte Ouvrière (L.O.)…, et des régimes politiques dans le monde : Chine, Cuba, Corée du Nord, Vietnam…, en ce début de 21ème siècle, se revendiquent encore de l’idéologie fanatique communiste, cela dépasse l’entendement !

Confer également, d’autres ouvrages tous aussi passionnants sur le même thème et sous la direction de Stéphane Courtois :
– Le Livre noir du communisme : Crimes, terreur, répression ;
– Dictionnaire du Communisme ;
– Du passé faisons table rase ! Histoire et mémoire du communisme en Europe.