Sainte-Bob
de Philippe Djian

critiqué par Cuné, le 6 août 2004
( - 51 ans)


La note:  étoiles
Même si on a rien à raconter, encore faut-il le faire agréablement....
Sainte-Bob c'est une rivière, mais c'est aussi le dernier volet d'une trilogie de Djian (Assasins et Criminels). Malgré tout il peut tout à fait se lire seul.

L'histoire... en fait il n'y en a pas vraiment. Luc Paradis est un écrivain déchu, que sa femme a quitté depuis 3 ans et qui ne s'en remet pas. Son ex-belle-mère vient vivre chez lui et ça déplait.
Voilà la toile de fond; là-dessus on assiste à des pages et des pages de lamentations, de disgressions à tout sujet... c'est malheureusement lassant.
Et pourtant le style Djian est toujours là, mais la magie n'opère pas.

Ahhh j'avais tant aimé le début de ce livre... la première phrase : "Plus une décision est stupide, plus elle est facile à prendre. Et ensuite, une fois qu'on l'a prise, on a moins la satisfaction de savoir ce que l'on est."

Mais bon, l'ensemble est décevant, la fin ridicule (vraiment, l'emploi du même prénom pour l'acheteuse, le sabre.. n'importe quoi !), et parfois on frise vraiment le vulgaire.
Ce personnage d'écrivain désenchanté un peu mou mais bon garçon au fond, est le même que dans tous les livres de Philippe Djian. Simplement ici il tourne à froid, c'est dommage ...
Mouais.... 4 étoiles

Avant d'acheter "Impuretés" son dernier livre, je me suis dit, avant de prendre ce livre, essaie de voir comment l'écrivain est , j'achète donc Ste Bob, pour me mettre ds son style d'écriture. Les premières pages étaient encourageantes puis finalement, j'ai eu du mal à le finir. je ne saurais expliquer pourquoi. L'histoire ne m'a pas accroché. J'ai qd mm acheté son dernier bouquin car j'en ai entendu parlé ds des émissions plutot en bien. Ste Bob ne me laissera pas un gd souvenir. Mais Philipe Djian m'a plu, il mérite donc que j'essaie à nouveau de le lire...

Angelnix - - 48 ans - 10 mai 2005