La nuit est mon royaume de Mary Higgins Clark

La nuit est mon royaume de Mary Higgins Clark
( Nighttime is my time)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sorcius, le 2 août 2004 (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 4 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (44 842ème position).
Visites : 4 810  (depuis Novembre 2007)

She is back!

Ha ! Enfin on retrouve MHC !
Cela faisait quelques années que je ne lisais plus ses livres, un peu dégoûtée.
Mais, après que ma sœur m’a dit que celui-ci était bon, je me suis décidée et je l’ai lu – non, dévoré, comme on bon vieux temps – en deux jours.

L’histoire commence avec une réunion d’anciens élèves dont font partie, entre autres, deux femmes, Laura et Jane, et six hommes, Gordon, Carter, Mark, Jack, Robby et Joël.
Ces derniers étaient des enfants dont tout le monde se moquait, particulièrement les filles populaires dont Laura et Jane faisaient partie avec cinq autres qui ont, en 20 ans, péri d’une manière ou d’une autre.

Un meurtre a lieu le premier soir. Sam Deegan est sur l’affaire, lui qui s’est occupé, il y a 20 ans également, d’un autre meurtre…

Laura disparaît au bout de deux jours et l’on comprend que celui qui l’a enlevée – et qui a tué les cinq autres filles – est un des six hommes qui ont tant souffert de rejet dans leur enfance.

L’affaire est bien tissée et l’on se demande jusqu’au bout qui est « le Hibou », cet homme mystérieux qui n’a vécu que pour assurer une vengeance épouvantable, systématique.

Un très bon MHC quoi…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

L'ennui est mon royaume ? Pas tout à fait

5 étoiles

Critique de Byobinou (Rumilly (74), Inscrit le 22 février 2011, 51 ans) - 12 janvier 2021

Bon, pour entamer l'année en douceur, j'ai décidé de m'attaquer à un bouquin de l'illustre Mary Higgins Clark dont je dois avouer que je n'avais jusqu'alors jamais lu aucun ouvrage.

Dans "La nuit est mon Royaume", on suit les retrouvailles des anciens élèves de la Stonecroft Academy, et plus particulièrement des "lauréats" de leur club : l'historienne Jean Sheridan dont le passé tragique sert de trame au roman, la beauté fatale Laura Wilcox, actrice (bientôt sur le retour) de son état, ainsi qu'une belle brochette d'anciens losers, devenus des sommités dans leur domaine : Mark le psychiatre télégénique, Carter l'auteur dramatique tourmenté, Gordon le producteur de télévision à succès, Robby l'humoriste un peu lourdingue, sans oublier Jack, le président du comité d'organisation (je me demande si je n'en oublie pas encore un).

Une dernière lauréate est morte peu de temps avant la réunion, et un jeune journaliste en herbe remarque que sur un groupe d'amies dont faisait partie cette dernière, cinq sont mortes et ne restent en vie que Jean et Laura... seraient-elles en danger ?.

On suit parfois l'intrigue du point de vue du tueur, qui n'est alors pas identifiable, ou des différents protagonistes principaux.

C'est gentil, et même si tout cela est très convenu, ça se lit sans déplaisir et on a quand même envie de connaitre l'identité de ce fameux hibou, archétype un tantinet caricatural du méchant psychopathe qui soit tue les gens comme on enfile des perles, soir les maintient en vie de manière complètement illogique et irrationnelle.

Le problème principal est que les personnages n'ont aucune épaisseur. Pour retrouver les noms des différents lauréats, dont on comprend rapidement que le tueur est l'un d'eux, j'ai dû retourner farfouiller dans les pages du livre, tant je ne me souvenais plus qui était qui et qui faisait quoi.

Le final n'est pas trop raté, même si je n'ai toujours pas compris les motivations du méchant hibou dont le profil psychologique restera pour moi à jamais mystérieux.

Très moyen

4 étoiles

Critique de Stmor (, Inscrit le 25 août 2011, 47 ans) - 21 octobre 2012

Excepté le fait qu'il est relativement facile à lire, j'ai trouvé le scénario et sa trame d'une simplicité enfantine, rien qui ne casse 3 pattes à un canard, surtout quand on a grandi dans la culture des romans d'Agatha Christie, qui, pour moi, reste toujours la référence dans ce domaine .

Voila, jane sheridan reçoit des lettres de menace concernant sa fille, et le coupable ne peut être que l'un des 6 invités ... A la fin, elle aurait pu mettre n'importe quel nom, ça fonctionnait avec tous vu que ses motivations sont trop simplistes ( vous avez été méchant, j'ai ruminé ma rancoeur pendant des années, maintenant je me venge ... ) .
Ces tentatives de nous faire croire, par moments, que c'est plutôt untel qu'un autre, ce qui rend confus son histoire par moments.

Aucun suspense particulier, pas d'originalité, on devine et anticipe ce qui va se passer dans les pages suivantes ...

Ca ne m'a pas donné envie d'en lire d'autres en tout cas .

Mon premier livre de cette auteure et pas le dernier!!

10 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 35 ans) - 20 avril 2010

Je n'ai pas été déçue. Je l'ai lu il y a plusieurs années et il m'a donné envie d'en lire d'autres. J'ai franchement apprécié l'écriture de cette auteure. Ce livre se lit très facilement et est captivant. Mary Higgins Clark reste la personne qui m'a fait découvrir les romans policiers et rien que pour ça MERCI!!!!

Les mêmes ingrédients !

1 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 35 ans) - 14 août 2007

On retrouve dans ce roman tous les ingrédients qui ont fait de MHC un succès. L'idée de départ est excellente : le tueur se trouve parmi les invités de la cérémonie mais très vite le tout s'essouffle.
De plus, j'ai trouvé que MHC essaye de brouiller les pistes. A plusieurs reprises, elle nous laisse entendre que le meurtrier porte tel nom alors qu'en réalité il n'en est rien. Mais cela est très confus.
Si vous le lisez, soyez attentifs, vous verrrez de quelle manière l'auteur essaie d'embrouiller son lecteur.
C'est d'autant plus embêtant qu'on n'arrive alors plus nous-mêmes à démasquer le fameux hibou !

Très moyen

2 étoiles

Critique de Franckdrebbin (, Inscrit le 15 mai 2005, 41 ans) - 21 août 2005

Si il est meilleur que les derniers Mary Higgins Clark, on ne peut pas dire que ce roman casse des briques!
L'idée de départ est bonne puisque le tueur est l'un des personnages réunis à l'occasion d'une soirée d'anciens élèves mais ça s'arrête là!
Je crois que je vais arrêter de lire des MHC moi!!

un peu différent des autres

6 étoiles

Critique de Tyty2410 (paris, Inscrite le 1 août 2005, 34 ans) - 20 août 2005

Oui c'est vrai , quand on a trouvé un bon filon on l'exploite à fond , les livres de MHC sont à peu près tous pareils , pourtant j'ai trouvé celui-ci un peu différent , dans le sens où on savait que l'assassin était parmi les invités ...j'ai trouvé les personnages sympathiques , je n'irai tout de même pas jusqu'à dire qu'ils étaient "attachants " , une petite dose de suspense que j'avais perdu à la lecture de ses autres romans...une lecture d'été sans trop se prendre la tête quoi !!

Je suis le hi...bouh !

1 étoiles

Critique de Sparkling Nova (Paris, Inscrite le 6 juillet 2005, 37 ans) - 19 juillet 2005

Aïe ! Les premiers romans de MHC avaient quelque chose de réjouissant dans la forme et l'intrigue... Mais trop répétée, la recette s'est bien affadie ! Le style est désormais si pauvre qu'il en fait mal aux yeux... Les réflexions du Hibou sont tout simplement ridicules: "je me vengerai, car je suis le Hibou et je suis trop méchant!". Quant à l'intrigue, si l'idée de départ est bien trouvée, elle tourne rapidement au ridicule et au grand-guignol. C'est dommage, le thème de la réunion d'anciens élèves avec un meurtrier parmi eux était sympa. Et puis des sujets tels que le deuil, l'abandon d'un enfant ou encore les traumatismes de l'enfance méritaient d'être traités de façon moins légère.
Quant au suspense, certes vous ne connaîtrez le nom du meurtrier qu'à la dernière page, mais n'en attendez pas plus. Pourquoi lui plutôt qu'un autre ? Pas d'explication, zéro psychologie du personnage... Quant au motif de sa vengeance, tenez-vous bien... les côtes car vous risquez de piquer un bon fou rire en le découvrant.
Le Hibou? même pas peur !

ATTENTION AU HIBOU.

6 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 48 ans) - 20 avril 2005

Jane Sheridan, écrivain et historienne de renom, est conviée à une réunion d'anciens élèves de l'académie de Stonecroft. Marquée par l'abandon de sa fille à l'âge de dix-huit ans, celle-ci reçoit des menaces concernant la vie de son enfant.
Pendant ce temps, plusieurs femmes sont assassinées dont certaines sont des anciennes étudiantes de Stonecroft. Le psychopathe qui sévit depuis plus de vingt ans se trouve être parmis les invités et proches de Jane.
Aidée de Sam Deegan, un policier, l'héroïne tente de démasquer le meurtrier tout en protégeant sa fille des menaces dont elle fait l'objet.

Le suspense est présent, mais le scénario n'est pas très original. Pas grandiose, mais se laisse lire agréablement malgré tout.


Hibou, chou, caillou, ...

5 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 64 ans) - 2 mars 2005

Du Mary Higgins CLARK dans sa splendeur. C'est vrai que ça peut lasser à la fin, mais quand on connait, on ne peut pas se plaindre de ce qu'on trouve! Toujours donc ; milieux aisés, des gentils, des méchants, du suspense néanmoins ménagé jusqu'à la fin. On sent quand même que M.H. CLARK prend plaisir à écrire ses histoires. Enfin moi je le pense, et je prends plaisir à lire, de temps en temps, ses histoires. C'est vrai que ça fait daté dans la production polardienne telle qu'elle a évolué. Là on est sur l'ancienne école. CORNWELL fait beaucoup plus vivante, par exemple.

pffff

1 étoiles

Critique de Savate (, Inscrite le 2 février 2005, 45 ans) - 2 février 2005

du lu et relu...
On a l'impression que MHC prend à chaque fois les mêmes ingrédients , les recuisine et nous les ressert sous forme d'un nouveau best seller.
si on n'en a lu aucun passe encore, mais après deux ou trois
ça lasse.....

Forums: La nuit est mon royaume

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La nuit est mon royaume".