L'Expo 58 et les Fifties
de Pierre Stéphany

critiqué par Catinus, le 28 juin 2020
(Liège - 69 ans)


La note:  étoiles
Vous avez dit Expo 58
Pierre Stéphany revient sur cette fameuse expo ’58. Comme annoncé, la part belle est faite à cet événement, aux B.D. de l’époque, aux manifestations sportives et à quelques faits divers … qui datent un peu, il faut le dire.

Extraits :

- A la nouvelle génération, il fallait de nouveaux mythes. L’un d’eux, incarnant cela à travers une musique qui était au jazz de papa ce que la grosse caisse est à la petite flûte, s’appelait Elvis Presley.

- Pour couvrir l’Expo, l’Inr étoffa sa petite équipe de télévision et supprima le jour de relâche hebdomadaire. La TV belge inaugura à Wavre une puissante antenne émettrice et diffusa depuis le Heysel sa première pièce de théâtre en wallon « Tati l’Periqui ». Tu l’as dit, m’fi.