Silence, on tue ! de Megan Stine, H. William Stine

Silence, on tue ! de Megan Stine, H. William Stine
(Thriller Diller)

Catégorie(s) : Enfants => 12-15 ans

Critiqué par Fanou03, le 22 juin 2020 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 46 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 1 296 

Peter fait son cinéma

Peter Crentch, un des membres de l'agence des Trois Jeunes Détectives, se retrouve aux premières loges pour apprendre l’enlèvement de l’acteur principal de Suffocation II, un film d’horreur à gros budget. Cette fois-ci Peter décide de mener l’enquête tout seul, sans l’aide de Hannibal Jones ni de Bob Andy, ses partenaires habituels. Mais n’a-t-il pas présumé de ses forces dans une affaire qui apparaît encore plus compliquée et dangereuse qu’il n’y paraît ?

Ah ! Mes chers Trois Jeunes Détectives ! Ils font partie des séries de la Bibliothèque Verte qui a enchanté une partie de mon enfance. Dans cet épisode que je n’avais jamais lu, et qui fut l’un des derniers parus apparemment, ce qui m’a frappé d’abord c’est l’évolution des personnages, qui sont devenus des adolescents avec les préoccupations propres à cet âge (les demoiselles notamment). L’évolution d’un des personnages m’a surpris en particulier : celui de Bob, le timide et discret archiviste, qui est devenu un jeune homme sûr de lui et un brin tombeur. J’ai eu du mal à m’y faire, que voulez-vous, on aime bien ses petites habitudes ! L’arrière-plan qui faisait le charme de la série est légèrement en retrait : absence de la célèbre préface de Alfred Hitchcock (pour un problème de droit j’imagine), tandis que le Paradis de la Brocante et ses figures traditionnelles est assez peu mis en avant.

La série sur sa fin procède donc à sa mue et même si mes souvenirs en prennent un coup j’avoue que cela donne à cet opus une perspective intéressante. L’épisode est en effet centré sur Peter, qui incarne traditionnellement dans la série le "sportif", et qui veut pour une fois s’affranchir de la prédominance intellectuelle de Hannibal, tandis que Bob, accaparé par son boulot à mi-temps dans une agence musicale, se fait cruellement absent. C’est la fin de l’enfance en quelque sorte, ce qui n’empêchera pas nos jeunes gens de retrouver leurs réflexes d’antan ainsi que leur complicité et de résoudre – plus ou moins poussivement il est vrai – cette nouvelle enquête. Mais bon j’ai eu l’impression que le cœur n’y était qu’à moitié.

Je n’ai pas grand chose à dire de négatif sur la construction narrative de l’intrigue elle-même, au contraire, même si elle est assez commune dans le fond. Une description assez réjouissante, grand-guignolesque et folklorique est faite de l’univers du cinéma des films d’horreur. L’ambiance est donc au rendez-vous avec vampires, effets spéciaux, gourou dérangé et inquiétante nuit Halloween. Tout cela est suffisamment embrouillé pour maintenir le suspense jusqu’au bout, avec quelques moments d’assez haute intensité très réussis qui plairont certainement à beaucoup de jeunes lecteurs !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Silence, on tue !

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Silence, on tue !".