Cache-cache - petit poney
de Mélisande Luthringer

critiqué par Page , le 9 juin 2020
(Rennes - 32 ans)


La note:  étoiles
Le poney, figure phare dans la littérature de jeunese
Dans cette collection Cache-cache, chez Nathan, on compte une quinzaine de titres au début de l’année 2020. Tous ont huit pages (la situation étant sur une double-page) et sont bâtis autour d’un animal qui, très généralement, vit sa vie de bête. Ici on suit un poney à la recherche et le jeune lecteur est invité, en soulevant un volet en feutrine représentant une forme naturelle, à découvrir, d’abord cette dernière bête puis sa cavalière dans une action particulière.

Sur la page de gauche, on a une question comme « Petit poney entend quelqu’un l’appeler …. » et sur la page de droite une réponse telle que « C’est Lucie, sa cavalière !». Les couleurs sont un peu kitch, ce qui séduit généralement les enfants et le graphisme est sobre.

Destiné plutôt à des enfants de deux à quatre ans, cet ouvrage peut aussi trouver une place dans les mains d’un jeune scolarisé au CP. En effet les actions étant faciles à deviner, cela permet un usage d’anticipation de sens sur les mots proposés.