Pourquoi l'Europe : Réflexions d’un sinologue
de Jean-François Billeter

critiqué par Colen8, le 7 juin 2020
( - 79 ans)


La note:  étoiles
Alerte philosophique et politique
Etonnant cet opuscule qui synthétise en quelques dizaines de pages les 3000 ans et plus de l’histoire chinoise, puis les met en parallèle avec les derniers siècles de l’histoire européenne, façon d’éclairer l’avenir de ces deux puissances opposées à chaque extrémité du continent eurasiatique ! Il y a comme une invariance dans le modèle chinois sous la forme d’une sphère supérieure de dominants et d’une sphère inférieure qui n’a d’autre issue que la soumission. A la différence des Lumières en Europe qui ont promu l’autonomie du sujet, sa liberté de penser par lui-même, la dernière dynastie impériale mandchoue (1644-1911) s’est complètement refermée sur un entre soi autosuffisant entraînant l’affaiblissement du pouvoir.
La Chine du président Xi Jinping mue par une stratégie nationaliste de long terme vise à recouvrer sa place de première puissance mondiale par toutes les armes à sa disposition. Elle déploie son hégémonie tantôt par la diplomatie dite de soft power en plaidant pour le non-alignement de son propre modèle sur celui des occidentaux, en multipliant alliances et partenariats politico-industriels, en disséminant un peu partout ses idées et ses valeurs de domination par le truchement des instituts confucéens remis à l’ordre du jour, tantôt par la violence à l’égard de ses provinces périphériques, de ses régions rebelles, de ses dissidents.
L’Europe divisée comme elle est, dénaturée par la mondialisation capitaliste, n’y résistera pas sauf à se replonger dans son histoire, dans son héritage culturel partagé gréco-judéo-romain et chrétien, sauf à accepter l’idée d’une République européenne égale pour tous laissant une large autonomie à ses grandes régions infiniment plus anciennes que ses Etats-nations contemporains. Loin d’être un handicap la multiplicité de ses langues doit être ressentie comme un enrichissement mutuel, une stimulation constante, un moyen efficace pour se penser en toute liberté.