Retours d'histoire. L'Algérie après Bouteflika
de Benjamin Stora

critiqué par Colen8, le 3 juin 2020
( - 79 ans)


La note:  étoiles
Révolution ou simple tournant ?
Les chocs successifs subis par une Algérie déjà fragilisée par sa guerre anticoloniale des années 50 n’ont pas manqué depuis l’indépendance survenue lors des accords d’Evian de 1962. Après les 20 années à la tête de l’Etat du président Abdelaziz Bouteflika encore candidat à un 5ème mandat malgré une santé défaillante, la jeunesse a commencé à manifester pacifiquement en février 2019 pour s’y opposer. Sa détermination semaine après semaine pendant des mois conjuguée au délitement ressenti par nombre de dirigeants n’a pas dégénéré dans la violence grâce à la rapide neutralité affichée par l’Armée. Une morne élection présidentielle en décembre 2019 a légitimé un cacique de l’ancien pouvoir.
Celui-ci saura-t-il engager son pays dans une voie positive en dépit des courants antagonistes qui le divisent : les démocrates, les islamistes, les nationalistes algériens, les berbères ? Saura-t-il concilier les aspirations des jeunes générations à plus de démocratie, de liberté sans les marges de manœuvre qu’assurait la manne pétrolière avant la chute des cours des hydrocarbures ? Saura-t-il retrouver le rôle géostratégique de l’Algérie, carrefour incontournable des pays d’islam et de l’Occident, entre ses voisins maghrébins et subsahariens eux aussi en grande difficulté, face à l’Europe du Sud qui bloque de plus en plus ses frontières ? Saurons-nous français et algériens retisser enfin des liens de proximité plus amicale ?