Après le feu, un murmure doux et léger de Evie Wyld

Après le feu, un murmure doux et léger de Evie Wyld
(After the fire, a still small voice)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Alma, le 10 mai 2020 (Inscrite le 22 novembre 2006, - ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 581 

Une difficile résilience

Un joli titre,qui m'a attirée, plein de douceur et de poésie, qui m' a semblé annoncer un apaisement après des blessures …....

C'est l'espoir de Franck Collard qui, à la suite d'une douloureuse rupture a quitté Canberra pour venir s'installer sur la côte nord-est de l'Australie, dans une cabane sans confort perdue dans un coin sauvage, où naguère se sont réfugiés son père et son grand-père pour se remettre des traumatismes des guerres de Corée et du Vietnam.

Ce modeste abri envahi par la végétation s'est dégradé depuis l'enfance de Franck, mais celui-ci s'en contente. Il survit, sans énergie jusqu'à ce qu'une famille voisine tente de le sortir de son enlisement et de le remettre en selle en lui proposant un travail de manutention dans le petit port voisin. Il s'intègre peu à peu au groupe d'ouvriers, participe aux beuveries, est témoin de bagarres, cultive maladroitement quelques légumes avec l'aide d'une surprenante enfant de 7 ans, la fille de ses voisins .
Mais , dans la torpeur des nuits humides, perdu dans vapeurs de l'alcool, au milieu d'une nature bruissante d'ombres inquiétantes, ses démons intérieurs continuent de le hanter. Les frontières entre le présent et le passé disparaissent, et des images des guerres vécues par son père ou son grand-père, celles d'attaques, de morts, de torture qui n'ont cessé de les hanter, s'entrecroisent avec celles des blessures de sa propre enfance, qu'il a longtemps enfouies.

Le roman est riche, il se déroule sur 3 générations, avec de nombreux personnages aux destins variés mais ne constitue pas une saga . En effet le récit n' a rien d'une narration progressive dans le temps. L'auteure procède par petites touches disparates, franchissant insensiblement les barrières du temps, sautant d'un personnage à un autre, croisant leurs voix intérieures, passant , comme dans un fondu enchaîné d'une conscience à une autre .
Si la fluidité du récit, le mélange des faits et du ressenti ou du ressassé, les moments de flottement où le rêve prend le pas sur le réel constituent les caractéristiques majeures du roman , sa lecture m'a semblé un peu déstabilisante, elle exige une grande attention .

La promesse du titre n'a pas été entièrement tenue . Si la métaphore du feu parcourt toute l'oeuvre , celle du murmure doux et léger ne traduit que des frémissements annonciateurs d'une possible embellie, un jour, peut-être …...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Après le feu, un murmure doux et léger [Texte imprimé], roman Evie Wyld traduit de l'anglais (Australie) par Mireille Vignol
    de Wyld, Evie Vignol, Mireille (Traducteur)
    Actes Sud / Lettres des antipodes
    ISBN : 9782330019419 ; 23,00 € ; 11/05/2013 ; 373 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Après le feu, un murmure doux et léger

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Après le feu, un murmure doux et léger".