La fenêtre de Agatha Storme

La fenêtre de Agatha Storme

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Débézed, le 8 avril 2020 (Besançon, Inscrit le 10 février 2008, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 090ème position).
Visites : 356 

Madeleine elle aime tant ça

Un soir d’orage, elle s’était arrêtée devant une maison grande comme un paquebot pour s’abriter en attendant que le plus fort de la tempête s’affale sur la ville. Elle avait remarqué que la maison était à vendre, le propriétaire la lui avait fait visiter. Une ombre aperçue dans la maison voisine, l’intrigua tant que, quand elle revint dans ce quartier avec son mari, elle visita à nouveau cette maison. La magie opéra une nouvelle fois, le mari étant lui aussi conquis, ils achetèrent la demeure où ils emménagèrent vite. La mystérieuse silhouette apparaissait encore régulièrement derrière sa fenêtre, elle fut même sûre de l’avoir croisée une fois en allant acheter ses provisions chez les commerçants du quartier.

Elle l’avait un peu oubliée quand la fameuse silhouette, un grand homme dégingandé, un peu gauche, s’invita à sa table à la terrasse du Bar le Terminus. Il parlait bizarrement, un peu comme un poète, évoquant sa femme : « … elle est tellement jolie, elle est tellement toute ça, elle est toute ma vie… ». elle se souvint que c’était lâ les paroles d’une magnifique chanson de Jacques Brel.

L’auteure était tombée amoureuse de cette maison-paquebot sise à Anderlecht, à proximité du Terminus implanté au l’extrémité de la ligne 33, elle n’avait jamais fait le rapprochement mais un jour elle apprit que le Grand Jacques avait passé une partie de son adolescence dans la maison voisine. A la terrasse du café, il attendait le tram trente-trois : Ce soir j'attends Madeleine. On prendra le tram trente-trois, pour manger des frites chez Eugène. Madeleine elle aime tant ça. Madeleine c'est mon Noël. C'est mon Amérique à moi…

J’adore Jacques Brel, j’adore cette chanson, j’adore ce texte tellement plein de poésie et de magie, le talent du Grand Jacques y ruisselle à flot !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Emouvant

9 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 53 ans) - 27 juillet 2020

Bruxelles se conte par "La fenêtre", un conte-nouvelle rondement mené avec un thème original. On ne s'arrête pas au coup de coeur pour la maison-paquebot à Anderlecht, "La fenêtre" nous montre où l'imagination peut nous mener, de bien jolie façon, avec pourtant des moments d'angoisse et d'interrogation...
Car notre héroïne est totalement happée par cette aventure, la silhouette et ce visage qu'elle devine à la fenêtre d'en face la fascinent, elle construit sa vie dans l'attente d'une nouvelle apparition, imaginant encore et toujours, devenant dépendante de ces instants magiques, son comportement change. Le "pourquoi ?" domine tout au long de cet ouvrage, et le lecteur a hâte de découvrir la chute, tant il est intrigué par l'histoire.

Un bel hommage que rend Agatha Storme à sa ville, à son histoire et à une figure en particulier, et quelle figure !
Une ambiance, des décors et beaucoup d'émotion, nul doute que notre grand homme eut apprécié cette histoire, lui qui a dit :

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.”

Forums: La fenêtre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La fenêtre".