Léna - tome 3 - Léna dans le brasier
de Pierre Christin (Scénario), André Juillard (Dessin)

critiqué par Hervé28, le 10 février 2020
(Chartres - 50 ans)


La note:  étoiles
Un superbe huis clos diplomatique
J’ai toujours aimé cette série qui prend toujours le temps d’installer une intrigue souvent complexe. Avec ce dernier opus, je ne suis pas déçu.
Pierre Christin, comme à son habitude, nous présente une aventure de Léna tournant autour du Moyen-Orient. Par contre, il le fait sous la forme d’un formidable huis-clos où chaque protagoniste se méfie l’un de l’autre, sous le regard d’une Léna parfaite en maitresse de cérémonie.
Oh bien sûr, si vous préférez les bd avec des scènes d’actions, passez votre chemin.
« Léna dans le brasier » se place sous le signe de la diplomatie et non de l’action. C’est finement observé et les personnages sont très crédibles, le tout avec un dessin parfaitement maitrisé d'André Juillard, encore plus beau avec l’édition en format à l’italienne, format sous lequel j’ai découvert ce troisième opus d’une série qui ne compte que 3 albums depuis 2006, et dont le dernier opus remonte à 2009.
Ce format sied parfaitement au rythme lent de cette histoire, rythme qui s’accélère vers la fin.
Je l’ai déjà lu deux fois depuis sa sortie, gage d’une bande dessinée de grande qualité.