La religion de la laïcité
de Joan Wallach Scott

critiqué par Colen8, le 29 janvier 2020
( - 79 ans)


La note:  étoiles
Oxymore apparent
La notion de laïcité apparue il y a bien longtemps, considérée comme synonyme de ce qui a trait au domaine séculier est encore de nos jours plus proche du religieux qu’on ne veut l’admettre en tout cas dans les pays occidentaux tous de tradition chrétienne. Elle pourrait bien être vue en tant que substitut de la religion dans le monde désenchanté à l’origine des Lumières, monde issu des Etats-nations européens instaurés au XVIIe siècle devant mettre fin aux guerres de religions.
A défaut de l’égalité proclamée par les déclarations successives de droits universels (1) la laïcité a tenu lieu de symbole de liberté démocratique pendant la Guerre Froide, son fondement chrétien devant servir à contrer l’athéisme soviétique propagé derrière le Rideau de Fer et dans le tiers monde, plus tard à soutenir les moudjahidines afghans contre l’invasion de l’URSS.
Associée depuis les années 1970 à la libération sexuelle des femmes occidentales à défaut de leur octroyer l’égalité politique et économique dans les faits, elle s’est positionnée résolument contre la soumission des musulmanes de plus en plus obligées de se couvrir.
La laïcité à la française bien loin de refléter la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat (1905) serait brandie aujourd’hui comme un étendard face à une oppression à la fois subie et acceptée par ses seuls adeptes du fondamentalisme musulman à l’encontre des femmes.
C’est ce que tente de creuser le questionnement subtil sur l’égalité de genre posé par l’historienne américaine Joan Scott à l’aide d’exemples pris dans les productions socio-philosophiques et politico-historiques tirées de ses propres travaux et listées dans sa riche bibliographie.
(1) Ces déclarations n’ont d’universel que l’affirmation des instances occidentales qui les ont conçues : Révolution américaine (1763), Révolution française (1789-1793), ONU (1948), Rome (1950), droits fondamentaux de l’UE (2007).