Oxygène de M.J. Arlidge

Oxygène de M.J. Arlidge
(Little Boy Blue)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Krysaline, le 22 janvier 2020 (Paris, Inscrite le 26 septembre 2017, 55 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 836 

Thriller psychologique efficace!

Je me suis « lancée » avec délice dans la lecture du 5ème tome des aventures d’Helen Grace, ayant vraiment beaucoup apprécié les précédents épisodes de son histoire. A noter, qu’il n’est pas absolument nécessaire d’avoir lu les premiers pour comprendre celui-ci mais c’est tout de même fortement conseillé pour suivre l’évolution psychologique des personnages, sans compter que certains détails éventent la fin des épisodes précédents.

Ici, on va se plonger dans le monde du BDSM où les pratiques sadomasochistes sont le stimulateur essentiel de la libido des protagonistes. Donc, si l'on suit depuis le début, on va vite comprendre qu’Helen va être concernée au premier chef et ce dès le départ puisqu’on commence avec un premier meurtre qui va se révéler n’être autre que l’ex-dominateur de notre policière de choc !
Celle-ci, sous le prétexte de rendre justice à son ancien ami, va dissimuler ses relations avec la victime pour ne pas être dessaisie de l’enquête, contrevenant ainsi aux règles déontologiques. Le dilemme va occuper une bonne partie du récit, surtout à partir du second meurtre. Une autre connaissance de l’enquêtrice.

Le récit est étoffé avec les personnages secondaires qui prennent consistance et épaisseur. Charlie Brooks et Joanne Sanderson, les deux capitaines d’Helen, montent au créneau et se retrouvent dans une compétition où tous les coups sont permis et où elles vont se mener une guerre sans merci.

La Journaliste Emilia Garanita vient comme une cerise sur le gâteau mettre de l’huile sur le feu et pimenter la partie.

L’auteur aborde ici, sans toutefois s’y attarder vraiment, les responsabilités et les devoirs des journalistes (des tabloïds surtout). Le devoir d’information certes, mais le harcèlement qui pousse au suicide non ! Et leurs rôles sur le déroulement d’une enquête ? Jusqu’où peuvent-ils aller ?... on s'aperçoit vite que là aussi, tous les (mauvais) coups sont permis dans cette quête assoiffée DU scoop d'une carrière! Tristement réaliste...

Alors, inutile de dire que de l’oxygène on en ressent le besoin tout au long de ce thriller tant l’ambiance est oppressante, asphyxiante, étouffante. Pour preuve, ce lieu « Le cachot » théâtre du premier crime, sous-sol peu éclairé avec une ambiance de boites de nuit un peu louche et sordide. L’impression est d'ailleurs accentuée par le style, l’alternance de chapitres courts et des différences de point de vue qui entretiennent une atmosphère déstabilisante.

Encore une fois, j’ai été emportée et menée en bateau par cette histoire bien ficelée qu’Arlidge nous tricote tranquillement mais sûrement jusqu’au dénouement que je n’avais pas vu venir avec en plus la promesse d'une suite qu’on ne pourra sans doute cette fois pas pouvoir découvrir sans avoir lu "Oxygène".

Ici, pas d’actions fracassantes, pas de situations menées tambours battants à la James Bond mais une enquête qui se tient de bout en bout, une histoire plutôt centrée sur le côté psychologique (et obscur) des personnages. On apprend beaucoup de l’histoire personnelle d’Helen ici et enfin, une écriture agréable à lire (bravo pour la traduction) sans construction tarabiscotée mais au contraire qui « coule » bien et maintient l’intérêt jusqu’au bout.

Un grand merci aux Editions les Escales ainsi que la plateforme NetGalley France pour cette lecture concluante et fort intéressante

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Oxygène

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Oxygène".