Rien n'est noir
de Claire Berest

critiqué par Veneziano, le 19 janvier 2020
(Paris - 42 ans)


La note:  étoiles
Une artiste passionnée, amoureuse et handicapée
Cette biographie romancée retrace la vie de Frida Kahlo, artiste mexicaine éprise toute jeune du grand peintre national Diego Rivera, qui finit par l'épouser, pour constituer un couple apparemment dépareillé, constitué d'un ogre et d'une femme gracile. Leur liaison est passionnelle, ombrageuse et très colorée, à l'instar de l'oeuvre de chacun des deux. Puis vient l'accident de bus qui endommage à jamais le corps de Frida Kahlo, adaptant comme elle peut, et toujours avec fougue, sa façon de peindre. Elle devient jalouse des passions successives de son mari, divorce, pour se remarier in extremis. Trois parties recomposent cette existence, apparentée à chaque couleur primaire, les chapitres prenant l'intitulé d'une de ses nuances, avec en sous-titre l'effet visuel qu'elle procure.
Ce livre prend un ton enjoué et fougueux pour relater une réalité qui ne l'est pas moins, l'auteure n'ayant pas beaucoup à forcer le talent. L'aspect charnel s'y trouve très présent, en raison de la nature de leur liaison et de la personnalité des deux protagonistes. Il n'invente sans doute que peu, n'innove pas non plus grandement. Cela est intéressant, parfois un peu trash.