L'oeil le plus bleu
de Toni Morrison

critiqué par Krys, le 14 janvier 2020
(Haute-Savoie - 36 ans)


La note:  étoiles
Rude humanité
Splendide ! Voici le premier roman de Toni Morrison, sorti en 1970.
Il dépeint à merveille une société américaine noire et pauvre des années 1930, à travers des fillettes d'une dizaine d'années.
Nous les regardons évoluer comme elles le peuvent entre des parents absents/alcooliques/incestueux, des voisins, des prêtres, des blancs condescendants/racistes...
Ce roman est dur, très dur. Mais l'est-il plus que l'humanité ? Non bien sûr, et c'est exactement cela que le lecteur reçoit en plein visage.
Les thèmes sont ceux des romans de Toni Morrison en général : le racisme, l'enfance et ici la pédophilie et l'inceste.
A lire, sans aucun doute.