Proust, prix Goncourt: Une émeute littéraire
de Thierry Laget

critiqué par Veneziano, le 9 janvier 2020
(Paris - 42 ans)


La note:  étoiles
L'intrigue des prix littéraires et ses suites
L'oeuvre de Marcel Proust semble trop originale et l'auteur pas assez intégré dans le sérail des académies littéraires pour obtenir le prix Goncourt pour Un amour de Swann, malgré les tentatives d'influence de sa part, puisqu'il sait qu'il faut intriguer sans précisément savoir comment. Il finit par l'obtenir en 1919 pour A l'ombre des jeunes filles en fleur. Enorgueilli, Proust doit toutefois éponger les critiques de toutes parts qui y voient le rejet d'une époque, de ses valeurs, la promotion d'un mode de vie suranné, voire condamnable, son appartenance pro-dreyfusarde étant mise sous silence par ses détracteurs progressistes pour mieux condamner une oeuvre hautement bourgeoise. Mais il obtient sûrement ses "lettres" de noblesse.
Ce livre montre les stratégies des jurys de ce genre de prix, le jeu de la lassitude en leur sein et les menus calculs de pouvoir qui y sont tenus, avec tous les commentaires hallucinés et hagards, tout finissant par être su dans ces cénacles. Il est intéressant tant historiquement que sociologiquement.