Pas si calme...
de Helen Zenna Smith

critiqué par Romur, le 8 janvier 2020
(Viroflay - 46 ans)


La note:  étoiles
La guerre est aussi une affaire de femmes
« All quiet on the Western front » est le titre anglais du célèbre roman d’Erich Maria Remarque sur la première guerre mondiale. Face au succès de cet ouvrage « ennemi », l’édition anglaise a commandé un ouvrage… ce livre, c’est Pas si tranquille (Not so quiet en version originale).
Un roman qui se distingue de ceux de Barbusse, Dorgelés, Genevoix, Remarque car il apporte un regard totalement différent et complémentaire : un regard de femme de d’abord, un regard de non combattant ensuite. Quelques mois dans la vie de jeunes anglaises de la bonne société engagées volontaires comme ambulancières. Par rotation, de jour comme de nuit, elles transportent les blessés vers les hôpitaux de l’arrière sur des routes défoncées, par tous les temps, en dépit parfois du manque de sommeil et de nourriture. C’est dur, sans langue de bois, ne pardonnant rien ni au monde politique, ni à la société bienpensante qui s’enorgueillit d’envoyer ses enfants en enfer, dans cette guerre « initiée par des vieux et menée par des jeunes ». A côté des mutilés, brulés et gazés, le roman évoque aussi explicitement les lésions invisibles de l’âme, les traumatismes de guerre encore mal compris à l’époque.
Rédigé par une journaliste sur la base de témoignage et journal de guerre, le roman se lit facilement mais est un peu répétitif dans les événements relatés (mais c’était après tout le triste quotidien) et en fait peut-être un peu trop dans la dureté des conditions de vie (avec la capitaine sadique qui multiplie les corvées arbitraires et la cuisinière qui rationne la nourriture… mais c’est vrai que les femmes peuvent être vaches entre elles). Pour ce qui est du bombardement des hôpitaux ou convois d’ambulance par les allemands j’ai cru sur le moment que c’était aussi de l’exagération mais ce fut une triste réalité (Vadelaincourt, Dugny, Etaples pour ne citer que quelques cas…). Malgré ses éventuels défauts, un témoignage dont il faut prendre connaissance.