Le Royaume magique de Landover, Tome 4 : La boîte à malice
de Terry Brooks

critiqué par Incertitudes, le 26 décembre 2019
( - 35 ans)


La note:  étoiles
Les nouveaux malheurs de Ben
La vie de souverain de Landover n'est définitivement pas de tout repos. A peine le sorcier Meeks renvoyé à ses chères études, l'ancien avocat Ben Holiday se trouve confronté à une nouvelle aventure, probablement la plus belle de toutes et la plus effrayante à la fois : il va être père.

Sauf qu'il n'y a pas de grossesse pendant neuf mois chez les sylphides. Rien n'est simple à Landover. La voilà embarquée dans un périple à travers Landover, dans notre monde et dans celui des fées pour préparer son accouchement. Elle est accompagnée du chat prismatique Edgewood Dirk et je dois dire que j'adore ce personnage par son cynisme, son air détaché, ses immenses pouvoirs.

En parallèle, on suit également l'histoire de Ben enfermé dans la boîte à malice du titre une nouvelle fois victime d'un sortilège. A la différence qu'il est cette fois accompagné de ses deux pires ennemis: le dragon Strabo et la sorcière Nocturna. Une Nocturna plus humaine que ce qu'on avait pu voir jusqu'à présent. Capable d'être séduite, d'aimer, d'être déçue. C'est une femme frustrée finalement. Rongée par la solitude. Ça la rend plus pathétique que vraiment dangereuse (même si elle l'est) comme les agissements d'Horris Kew et de sa mainate Biggar tous deux vite dépassés par les événements qu'ils ont eux-mêmes déclenchés.

Si je me suis ennuyé pendant le périple de Ben enfermé dans sa boîte, j'ai bien apprécié le tandem Salica-Edgewood et surtout l'entrée en lice, dans la dernière ligne droite, des gnomes Fillip et Sott dont l'intervention sera décisive. Qui a dit qu'on n'avait pas besoin d'un (enfin de deux) plus petit que soi ?