Le Fantôme arménien de Laure Marchand (Scénario), Guillaume Perrier (Scénario), Thomas Azuélos (Scénario et dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Adultes , Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Pucksimberg, le 8 décembre 2019 (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 40 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 557 

Sur la cause arménienne

Varoujan et son épouse Brigitte ne sont jamais allés en Turquie rencontrer des ancêtres arméniens. Ils décident de réparer ce manque avec un vol Air France. Varoujan doit aussi présenter une exposition de portraits en Turquie. La bande dessinée narre le voyage de ce couple et les rencontres qu’ils vont faire. C’est aussi et surtout un moyen de parler du génocide et des atrocités commises par les Turcs. Cette œuvre nous renseigne aussi sur le fait que de nombreux arméniens vivent encore sur les terres turques en ayant changé de religion et même leurs patronymes afin de rentrer dans le moule qu’on leur imposait et surtout pour survivre à des massacres.

La cause des arméniens ne peut qu’intéresser le lecteur qui mesure toutes les atrocités et les ignominies qu’ils ont subies jusqu’ici. De nombreuses confidences et de nombreux récits nous laissent imaginer l’horreur comme ces hommes que l’on jette du haut des falaises, ou ces individus que l’on a massacré sans états d’âme, ou encore ces êtres asphyxiés avec fumier et ammoniac et la liste est longue … L’auteur parle de la Turquie comme d’un « Auschwitz à ciel ouvert ». C’est un peuple meurtri qui est dépeint et qui a la parole ici. Cette bande dessinée emprunte aussi au reportage, ce qui confère de la force au texte, qui est l’enjeu principal de ce livre.

Ce dernier point est une qualité mais aussi un défaut car sa force évince le dessin, auquel je n’ai pas du tout été sensible. Les personnages se ressemblent et il est parfois difficile de les reconnaître. De plus les portraits ne sont pas suffisamment développés pour donner de l’épaisseur aux protagonistes. Il y a tout de même une forme d’originalité par certains collages et dans les pages qui concernent Erdogan. Cette bande dessinée éclaire le lecteur et vaut pour son caractère didactique, mais le choix du roman graphique n’apporte pas grand-chose. Certains moments ont même été ennuyeux à mes yeux alors que cette cause me touche. Je ne vois pas ce que les dessins apportent au texte. Je sors un peu déçu de cette œuvre qui a tout de même eu le mérite de me donner envie de lire d’autres œuvres qui concernent les Arméniens.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le Fantôme arménien

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Fantôme arménien".