Ce qu'il restera de nous
de Pascale Joye

critiqué par Monocle, le 28 novembre 2019
(tournai - 60 ans)


La note:  étoiles
Bonjour tristesse
Clémence, étudiante curieuse de tout rencontre un brillant avocat, Mathieu, avec qui se noue une liaison très forte. Et puis un jour l'amoureux disparaît, sans un mot.
La jeune femme est effondrée et mettra une vie pour tenter oublier. Comme l'explique avec une grande sensibilisé Pascale Joyce, une vie ne suffit pas toujours.

Bonjour tristesse !
Tout comme ce grand titre de Françoise Sagan, ce récit reste gravé dans la mémoire du lecteur comme un tatouage. Quelle est sincère cette dissection des sentiments, ces remises en questions et ces faiblesses. La vie est curieuse ; un détail peut tout faire basculer et ce sont tous ces "petits-rien" que l'auteur additionne.
« Je t’avais parlé un jour de cette phrase de Musset qui me touchait en plein cœur : « J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. ». Après toi, elle m’est souvent revenue ». (sic).
La somme de nos échecs donnent sans doute le résultat final.

Clémence en paie le prix fort.
Un premier roman poignant et prometteur