Comment tout peut s'effondrer. Petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes
de Pablo Servigne, Raphaël Stevens

critiqué par Pacmann, le 27 octobre 2019
(Tamise - 55 ans)


La note:  étoiles
Que sais-je sur la collapsologie ?
« La fin de notre monde est potentiellement plus proche que l’on ne croit », voilà ce qui résume cet ouvrage qui se veut le plus objectif possible, mais qui par la force des choses est pessimiste, du moins si l’on ne retient que les données et les signes qui conduisent à mettre en évidence la fin de notre civilisation devenue mondiale.

Chiffres et courbes à l’appui, l’auteur évoque bien sûr les aspects environnementaux mais aussi les aspects énergétiques, sociaux et économiques qui nous poussent au mieux vers une régression, au pire vers les pires catastrophes et conflits.

Si dans les années 60 et 70 c’était une guerre mondiale nucléaire qui était le scénario le plus redouté, aujourd’hui, ce sont de multiples menaces qui se présentent mais comme elles restent encore diffuses et trop lentes, elles sont pires et d’une plus haute probabilité.

Un ouvrage utile qui rendra les optimistes moins optimistes et confortera les pessimistes dans leur pessimisme.

Dois-je me faire membre sans tarder d’Extinction Rebellion ou plutôt continuer à faire l’autruche… ?
Traité de collapsologie. 6 étoiles

Collapsologie (du latin « collapsus », qui est tombé d’un seul bloc), concept très tendance, concept à probabilité des plus élevées aussi.
»Malgré la grande qualité de certaines réflexions philosophiques abordant ce sujet, le débat sur l’effondrement (ou « la fin d’un monde ») pèche par l’absence d’arguments factuels. On reste sur le terrain de l’imaginaire ou de la philosophie, c’est-à-dire essentiellement « hors sol ». Les livres traitant d’effondrement sont en général cloisonnés à un angle de vue ou une discipline (archéologie, économie, écologie, etc …) et ceux qui ont une intention systémique sont lacunaires.

…/…
Nous proposons ici de rassembler, à partir de nombreux travaux épars publiés à travers le monde, les bases de ce que nous nommons, avec une certaine autodérision, la collapsologie … »


Voilà donc la démarche de cet ouvrage réalisé par Pablo Servigne et Raphaël Stevens. Encore que, le titre soit quelque peu trompeur Comment tout peut s’effondrer peut laisser à penser qu’il n’est pas sûr que tout s’effondre, que ce n’est qu’une possibilité. Ce n’est pas le propos des auteurs. Ils démontrent clairement que tout va s’effondrer et situent trois grands axes de problèmes conduisant à l’effondrement :
- L’impasse énergétique dans laquelle nous nous trouvons compte tenu de l’explosion démographique que connait notre planète et compte tenu qu’il s’agit de matières fossiles en quantité limitées.
- L’impasse climatique traduite par le réchauffement observé et de moins en moins contesté et qui ne peut que s’accélérer.
- L’impasse financière (liée notamment aux besoins de financement pour l’énergie) ayant créé une bulle susceptible d’éclater à tout moment.

Pour les auteurs, l’interconnexion, l’interdépendance des économies, explique qu’une étincelle d’un quelconque endroit du globe puisse faire sauter « le casino ». 2008 puissance x. C’est bien d’un effondrement systémique dont il est question.
Suivent quelques considérations sociologiques sur la manière dont des effondrements peuvent survenir, évoluer ; des hypothèses, des projections …
Une étude théorique permettant de graduer l’intensité de l’effondrement ; cinq stades comme cinq degrés d’une « échelle de Richter de l’effondrement » :
- Effondrement financier,
- Effondrement économique,
- Effondrement politique,
- Effondrement social,
- Effondrement culturel
A quoi l’on propose de rajouter un sixième stade :
- Effondrement écologique ; celui »où la possibilité de redémarrer une société dans un environnement épuisé serait très faible pour ne pas dire impossible. » La fin des haricots en quelque sorte !
Des dates ? Celles évoquées sont vraiment très proches. Des certitudes ? Non, des intuitions plutôt. Mais surtout un panel de crises potentielles pouvant provoquer l’étincelle impressionnant !

Tistou - - 64 ans - 25 janvier 2020