Offshore
de Pétros Márkarīs

critiqué par Isad, le 6 octobre 2019
(Occitanie - 59 ans)


La note:  étoiles
D’où vient l’argent ?
Le livre est écrit du point de vue du commissaire dont nous partageons les pensées, assez critiques, sur la société qui l’entoure. Une enquête sur plusieurs meurtres, le retour d’armateurs qui avaient délocalisé le siège social de leur société à Londres ou l’arrivée de nombreuses entreprises étrangères l’amène à s’interroger sur la provenance des sommes investies qui relancent l’économie grecque.

Le récit montre la collaboration efficace entre les différents services qui représentent l’autorité, grâce surtout aux relations personnelles, mais aussi la bureaucratie et le fait de devoir rendre compte sans arrêt à des chefs tatillons qui orientent, entravent ou arrêtent les investigations par opportunisme politique. Les individus qui veulent bien faire leur travail, dont le commissaire, finissent par accepter que la vérité ne soit pas dévoilée publiquement, une fois qu’ils sont parvenus à la découvrir.

On constate aussi les difficultés occasionnées par la crise, le souffle positif lorsqu'elles s'estompent mais aussi le retour des conséquences néfastes comme les embouteillages monstres qui reprennent pour le commun des mortels. Quant aux puissants ou fortunés, ils continuent à faire des affaires, peu importe que l'argent investi soit propre ou sale. L’activité revient, c’est le principal pour tous !

IF-0919-4807