Le pisseux
de Damienne Lecat

critiqué par Pascale Ew., le 19 septembre 2019
( - 53 ans)


La note:  étoiles
Un régal !
Eric est un quinqua aigri et solitaire. Il vit reclus dans son appartement à Bruxelles, écrivant des chroniques économiques pendant que sa grande sœur Anne s’occupe de son linge et de ses repas. Sa tranquillité est brisée un beau jour où une nouvelle voisine débarque dans l’appartement d’en face. Elle passe outre sa mauvaise humeur et sa méchanceté pour se présenter, lui demander de menus services et cela l’exaspère. Mais rien de semble décourager Prune, une jeune femme pétillante de vie.
Le lecteur va découvrir petit-à-petit l’enfance d’Eric, pour mieux comprendre ce qui a transformé ce gentil garçon en un homme odieux. A huit ans, sa maman est décédée et il a hérité d’une belle-mère qui ne supporte pas les deux mioches qui lui tombent sur les bras.Sa belle-mère le néglige, le punit, etc. tandis que le père reste aveugle face à ces mauvais traitements.
Ce roman m’a enchantée et déconcertée à la fois pour sa fin inattendue. L’auteur semble changer de registre du tout au tout pour nous surprendre : d’un roman plutôt psychologique, on bascule dans... (je ne dirai rien pour ne pas gâcher la surprise)