Berthe Morisot
de Collectif

critiqué par Agnesfl, le 18 septembre 2019
(Paris - 56 ans)


La note:  étoiles
Berthe Morisot et les autres impressionnistes
" Je ne crois pas qu'il y ait jamais eu un homme traitant une femme d'égale à égal, et c'est tout ce que j'aurais demandé, car je sais que je les vaux". Cette phrase émane de la bouche de Berthe Morisot femme artiste féministe à qui a été consacrée une exposition au Musée d'Orsay du 18 juin au 22 septembre 2019.
En corrélation avec cet événement où l'on voit surtout des tableaux de figure et des portraits, est sorti un beau livre d'art, " Berthe Morisot " aux éditions Flammarion, ouvrage collectif sous la direction de Sylvie Patry, commissaire de l'exposition et directrice de la conservation et des collections du Musée d'Orsay.
Les particularités picturales et la vie de cette peintre sont dépeintes de belle manière et son œuvre est confrontée à celle de Renoir, Monet, Degas et Monet… Présents également à la fin de l'ouvrage une importante chronologie, les carnets de l'artiste, et les expositions de son vivant et posthume et ses œuvres.
Seule impressionniste avec Sisley, Renoir et Monet à se voir acheter de son vivant un tableau par l'Etat français, elle a peint pratiquement toute sa vie aux côtés d'un membre de sa famille. C'est Edgar Degas qui l'invitera à rejoindre en artiste le mouvement impressionniste.
Les premières années, elle peint des paysages mais s'en lassera assez vite pour finir par déclarer en 1869 que les paysages l'ennuient. C'est avec son tableau " Portrait" (jeune femme en toilette de bal), qu'elle entre au Musée de son vivant. Faisant ressortir dans ses œuvres la prépondérance de la couleur sur le trait, utilisant une palette claire, c'est certainement d'après les informations déployées dans ce livre, l'impressionniste qui pousse le plus loin le manque de fini dans la figure. Les balcons, les fenêtres, les vérandas et jardins d'hiver ornent nombre de ses peintures. Elle est la seule à représenter nourrices et bonnes dans leur travail.
Ne jamais chercher à réparer une sottise et éliminer un tableau raté, plutôt que de le retravailler fait partie de ses principes. Sa fille Julie deviendra son modèle préféré, et lorsqu'elle meurt, Julie a 16 ans. Selon son souhait, Stéphane Mallarmé et Renoir seront les tuteurs de sa progéniture.
Un bel aperçu de l'artiste se dégage avec ce livre aussi bien sur sa technique picturale que sur l'ensemble de ses œuvres grâce à des photos toutes plus belles les unes que les autres…
Agnès Figueras-Lenattier