Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin

Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Veneziano, le 14 septembre 2019 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 42 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 430ème position).
Visites : 783 

Unions, caprices et aléas de vie

Edgar s'engage dans une épopée de groupe en voiture pour visiter l'Union soviétique, y rencontre une belle jeune femme, Ludmilla, humiliée dans son village, en raison d'une volonté d'émancipation qui dérange. Tous deux ne pensent qu'à se revoir, se retrouvent, tombent fous amoureux, au point de se marier sept fois, et donc de divorcer en autant d'intervalles nécessaires. Il en ressort l'existence d'une fille, Ingrid, ballottée au sein d'une vie familiale pour le moins décousue et fantasque. Elle devient chanteuse lyrique, lui homme d'affaires dans la presse, le sport et l'immobilier, un peu à la manière de Bernard Tapie. Tous deux connaissent une notoriété, puis une grande popularité qui exposent inévitablement leur intimité, pour la bousculer encore plus.
Ces va-et-vient, tant de l'existence que du balancier de leur état amoureux, arrivent à constituer une histoire d'amour fantasque et tout de même sensible, bien qu'éruptive et mouvementée. Elle est racontée par un narrateur impliqué qui rencontre les deux protagonistes à la fin de leur vie et relate son affection pour eux, dont il arrive à préciser la nature.
La trame est relatée de manière vive et par un un style sobre et efficace, la succession d'éléments factuels suffisant amplement à donner de l'emphase au déroulement des événements. Energique toujours, vivifiant parfois, rude quelquefois, ce roman mène loin. S'il s'avère improbable, il paraît intéressant et fait passer un bon moment. Je me suis plu à me laisser voguer par ces flots tempétueux.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pourquoi se marie-t-on ?

4 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 61 ans) - 26 décembre 2019

Le premier coup de foudre entre Edgar et Ludmilla a lieu dans des circonstances pour le moins originales. Elle est nue, perchée sur une branche d’arbre dans un village d’Ukraine situé sur le circuit imposé aux quatre français en voyage (très) organisé à travers l’URSS.
On s’attend donc en lisant le titre à bien des péripéties, des hauts et des bas ; et c’est bien ce que l’on y trouve. Mais rien de plus...
Le narrateur, le gendre d’Edgar et Ludmilla, époux de leur fille unique Ingrid, raconte les destins originaux de ses beaux-parents, en compilant leurs confidences respectives, leurs souvenirs, en les interrogeant pour combler les oublis.
Pour essayer de comprendre comment deux personnes qui s’aimaient aussi profondément ont pu se faire autant de mal, découvrant ainsi le manque d’échanges, mais aussi les manipulations dont ces deux personnages célèbres ont été les victimes. "Les avocats, s’ils n’étaient pas encore parvenus à faire de toute la société l’enfer judiciaire qu’elle est devenue depuis, s’y employaient déjà activement. "

Malgré ces destins originaux -mais moins lyriques (et pourtant !) que le roi Zibeline par exemple-, je n’ai pas réussi à me passionner pour ce roman que j’aurais probablement abandonné s’il n’avait été écrit par un auteur que j’apprécie beaucoup, fatiguée par ces redondantes figures de style, (dont j’ignore le nom), "il n’eut pas à attendre ; il aurait du se méfier ; sans s’imaginer ce qui allait advenir... "

Bien que l’auteur nous confie s’être inspiré de sa propre expérience, la lecture de cette liste non exhaustive des raisons qui motivent mariages ou divorces, m’a ennuyée et beaucoup déçue.

Exercice réussi

7 étoiles

Critique de Yeaker (Blace (69), Inscrit le 10 mars 2010, 46 ans) - 5 décembre 2019

Je confesse tout de suite que je ne suis pas un fan de Rufin ni habituellement de son écriture. Mais là chapeau!
Pour intéresser le lecteur sur un sujet aussi casse gueule il faut vraiment avoir du talent. Bravo, parce que l'exercice de trouver 6 bonnes raisons de divorcer sans que cela nuise à la narration est réussi et on ne s'ennuie pas une seconde car au delà de l'histoire de ce couple il y a toute l'aventure de la deuxième moitié du XXème siècle qui est là en toile de fond.
Un bon moment de lecture.

Qu’est-ce que le mariage ?

8 étoiles

Critique de Pascale Ew. (, Inscrite le 8 septembre 2006, 52 ans) - 24 octobre 2019

Edgar a eu un coup de foudre en voyant Ludmilla perchée nue dans un arbre lors d’un voyage en Ukraine en 1958. Malgré qu’ils n’aient pas échangé un mot, Edgar n’eut de cesse de retourner la chercher. Pour la sortir de son pays, il l’épousa. Ils unirent leurs pauvretés. De retour à Paris, la réalité fut moins rose. Edgar se lança dans des petits boulots, puis dans l’escroquerie et enfin dans des affaires peu reluisantes, à la limite de la légalité. Pendant ce temps, Ludmilla découvrit qu’elle avait une voix et apprit le chant.
L’histoire est relatée par leur gendre, qui mène une sorte d’enquête sur leur vie.
Edgar et Ludmilla connurent des destins parallèles. Ils se marièrent devant le consul, le maire, le curé, par commodité, par convenance, pour la galerie, etc.
En somme, il s’agit d’un couple dont les amours suivent les courbes inverses de la vie : descendante lorsqu’ils sont portés aux nues et florissante dans la pauvreté et la sage vieillesse. Mais pourquoi fallait-il tant divorcer ? et tant se marier ? Pourquoi ne pas persévérer et simplement fêter l’amour ? Quelle inconstance ! Et quelle inventivité de la part de Jean-Christophe Rufin (même s'il a vécu quelques rebondissements personnels lui-même). L’auteur nous donne à réfléchir sur ce qu’est le mariage, ce qu’il représente pour chacun.

Que de mariages !

6 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 60 ans) - 12 octobre 2019

"C’est une histoire vraie au départ", présente l'auteur qui s'est basé sur le livre de Dominique Lapierre, qui avait, avant 30 ans, traversé l’URSS. La romance d’Edgar et Ludmilla s'écrit en effet à travers le monde, en passant par la Russie, le Maroc ou encore l’Afrique du Sud.
"La séparation peut faire partie d’une histoire d’amour", estime l'écrivain, "leur histoire est encore plus forte au moment où ils sont séparés", souligne-t-il.
Donc Rufin nous conte les six mariages et cinq divorces d'un couple bigarré. Le septième, annoncé dans le titre fait partie de ces voyages sans gaieté.

Rien ne provoque la détresse comme le bonheur quand il est obligatoire : voilà bien un phrase qui résume tout.
Rufin qui n'est pas mon auteur de chevet, pond malgré tout un roman qui se lit avec ses moment de joies et de peines même s'il est difficile d'éprouver de la sympathie pour ce couple.
Je donnerai une note sévère : a fait beaucoup mieux, a fait bien pire... le dernier né est dans la plage du milieu.

Forums: Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla".