D'innombrables soleils de Emmanuelle Pirotte

D'innombrables soleils de Emmanuelle Pirotte

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Nathavh, le 8 septembre 2019 (Inscrite le 22 novembre 2016, 54 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 155 

Passion et création

Une joie de retrouver la plume d'Emmanuelle Pirotte. J'avais adoré son tout premier roman "Today we live", j'étais mitigée pour le second , c'est la raison pour laquelle j'avais envie de retrouver sa plume et je dois bien vous avouer qu'en finissant la lecture que je ne savais pas très bien quoi en penser ? J'ai laissé un peu décanter et au final j'ai bien aimé.

C'est un livre exigeant qu'il faut je pense lire d'une traite car il demande de la concentration. Je l'ai lu en vacances lors de trajets en voiture sur plusieurs jours et je pense que ce n'était pas la meilleure façon de procéder car l'histoire est complexe.

Nous sommes au seizième siècle, le 30 mai 1593 précisément. Le dramaturge et écrivain Christopher Marlowe (contemporain de Shakespaere) est laissé pour mort à Deptford. Son ami et ancien amant Walter le transporte dans son manoir, c'est son épouse Jane Bilbury qui le soignera.

Commence alors un triangle amoureux au départ, Jane et Marlowe découvriront un amour et une passion sans précédent.

Beaucoup de scènes érotiques illustrant cette passion et le plaisir féminin. C'est torride mais tellement juste.

Ce récit se base sur l'histoire vraie de Christopher Marlowe, fils de cordonnier, il a étudié à Cambridge grâce à une bourse. Il était le précurseur de la tragédie moderne, soupçonné d'espionnage à la solde d'Elizabeth. Il a écrit plusieurs pièces de théâtre, n'oublions pas qu'à l'époque, on condamnait pour hérésie. Homosexuel de son état, un mystère, que dis-je, une légende plane sur sa mort.

C'est fidèle à l'histoire, à travers cette passion amoureuse, l'auteure nous parle de l'écriture du poème "Hero et Léandre". C'est dans la passion éprouvée avec Jane qu'il écrit ce texte magnifique.

Jane Bilbury représente à mon sens, la femme en quête de liberté, mais la liberté c'est un choix qui n'est pas si évident.

Le rôle des femmes dans l'écriture et le théâtre est également mis en avant par une écriture splendide, exigeante. C'est un roman audacieux qui je pense se mérite, il est exigeant mais captivant. C'est aussi un récit sur la création.

Ma note : 7.5/10 , elle est subjective car je suis convaincue de ne pas avoir lu ce livre dans les meilleurs conditions.

Les jolies phrases


Pourquoi cette déchirante impression d'être plus vivante, mais d'exister moins ?

La religion n'existait que pour maîtriser le bon peuple par la crainte

Quand il tente de comprendre ce qui le séduit chez elle , il sait au moins ceci : Jane est intensément vivante .Il ne lui est pas souvent arrivé d’être en présence de personnes qui possèdent cette vibration , cet excédent de vie .

Jane s’est donnée à cet homme . Plusieurs fois . Walter ne les a jamais surpris , mais il en est certain, parce que sa femme rayonne d’un éclat qu’il ne lui a jamais connu, même au plus fort de son amour pour elle . Et cette lumière qui la consume la lui rend de nouveau désirable, même si ce n’est pas pour lui que ce brasier flambe. Peut être parce que ce n’est pas pour lui ....

Les dramaturges sont des faiseurs , des menteurs , des manipulateurs de phèbe . Ils recueillent une gloire facile et éphémère, impudique, indécente.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: D'innombrables soleils

Il n'y a pas encore de discussion autour de "D'innombrables soleils".