Notre-Dame de Paris - Ô reine de douleur de Sylvain Tesson

Notre-Dame de Paris - Ô reine de douleur de Sylvain Tesson

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Maranatha, le 30 août 2019 (Inscrit le 17 janvier 2019, 48 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 010ème position).
Visites : 688 

Memorare

Un ouvrage court comportant 3 écrits de Tesson le baroudeur à la gueule cassée.
2 écrits qui ont déjà paru et un inédit dans lequel Tesson rend hommage à Notre-Dame.
Les bénéfices de la vente iront à la restauration de la cathédrale.
Je connais Tesson par ses aventures compilées dans les médias et par sa mésaventure d'escalade.
J'appréciais sa vision des choses, sont style et sa grande culture.
Ce petit ouvrage permet de connaître son style, son intérêt pour la cathédrale qu'il évoque bellement.
Si j'avais mille vies je lirais sans aucun doute ses autres livres, il me semble qu'il dit plein de choses intéressantes et instructives.
Je recommande.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Quelle plume ! Quel élan ! Quels joyaux !

8 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 68 ans) - 8 octobre 2019

Trois textes à propos de Notre-Dame de Paris.
Le premier du temps où Sylvain Tesson escaladait, en compagnie de camarades, des édifices parisiens : églises, ponts, immeubles divers et … la cathédrale.
Le second lors de sa revalidation après une chute qui le laissa tout démantelé. L’auteur reprit goût à la vie en gravissant tous les jours les marches des tours de Notre-Dame.
Le troisième écrit les jours qui suivirent l’incendie que vous savez le 15 et 16 avril 2019.
Quel plume ! Quel élan ! Quels joyaux !

Extraits :

- Après tout, une certaine pensée en Europe occidentale conchie passionnément les vertus mantiques de la Bonne Vierge. Les dynamiteurs du passé nient les racines spirituelles de l’Europe, méprisent la vieille foi, critiquent une certaine vision du monde et s’emploient à la disparition des vertus.

- « Que serions-nous sans le secours de ce qui n’existe pas », disait Valéry.

- On ne doit pas disposer légèrement de sa vie.

- Nos hommes politiques avaient légiféré pour interdire que l’on dispose des crèches de Noël dans les mairies. Les flèches des cathédrales de la France chrétienne, elles, étaient encore debout. Les arracherait-on un jour pour satisfaire au principe de la laïcité ? On faisait l’effort d’oublier que le pays avait des racines. Il restait les croix dans le ciel.

- Je suis un mauvais chrétien mais je suis chrétien. Je fus éduqué dans l’amour du Christ, j’ai conservé une vénération pour la chrétienté mais contracté un scepticisme à l’encontre du christianisme, cette canalisation de la source évangélique.

Forums: Notre-Dame de Paris - Ô reine de douleur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Notre-Dame de Paris - Ô reine de douleur".