Les Pierres de Pouvoir, T1 : Le Fantôme du roi
de David Gemmell

critiqué par Incertitudes, le 25 août 2019
( - 35 ans)


La note:  étoiles
L'efficacité avant tout.
Thuro est un jeune adolescent chétif, fils de roi, ayant plus d'appétit pour la littérature que la guerre. Malheureusement, comme celle-ci fait rage contre les Saxons, les Jutes, les Vikings, il faudra bien qu'il s'y fasse.

Tel un Paul Atréides dans Dune, il doit faire face à la mort de son père très vite et tel un Paul Atréides, il sera recueilli. Dans les montagnes par un guerrier légendaire qui va le former. Il aurait pu plus mal tomber même si l'entraînement qu'il va lui concocter sera des plus rudes.

Thuro acceptera vite sa condition de nouveau roi et en sera même transfiguré. Il changera de nom pour s'appeler Uther. Déjà qu'il y a pléthore de personnages à tel point qu'ils sont tous listés en début de roman pour qu'on s'y retrouve, il faut qu'ils changent de nom au gré des batailles et des épreuves.

Comme si les ennemis n'étaient pas suffisamment nombreux, Gemmell a rajouté une reine sorcière immortelle (et la source de son immortalité est assez glauque) à aller vaincre dans son royaume.

C'est évidemment Thuro qui devra s'y coller. Enfin Uther devrais-je dire. Gemmell mélange l'héroic-fantasy (sorcière, démons, pouvoirs magiques) et l'histoire romaine. Rome qui n'est plus qu'un lointain souvenir au grand désarroi de la Neuvième légion.

On suit d'un côté le destin de Thuro et de l'autre ce terrible monde dans lequel il évolue peuplé de batailles sanglantes, de guerriers immortels et de sentiments contrariés (Thuro-Laitha, Culain-Goroien, Prasamaccus-Helga).

Comme souvent chez Gemmell, j'ai l'impression, c'est bourrin, violent, on s'aime aussi fort et rapidement qu'on peut se détester.

Le changement de personnalité de Thuro est radical et j'aurais aimé que ça prenne plus de temps, plusieurs tomes pourquoi pas, pour qu'il s'opère. On ne s'ennuie pas grâce à tous ces rebondissements. Thuro peut aussi bien être capable d'épargner son prochain que de lui plonger une lame dans la gorge. Ça le rend attachant et intéressant à suivre.