Les Schtroumpfs, Tome 11 : Les Schtroumpfs Olympiques
de Peyo

critiqué par Koolasuchus, le 15 août 2019
(Laon - 30 ans)


La note:  étoiles
Quand on veut on peut !
Souhaitant faire un peu bouger les Schtroumpfs et suite à une remarque du Grand Schtroumpf, le Schtroumpf costaud décide d'organiser les premiers Schtroumpfs Olympiques du village. Toutefois, même s'il a été facile de convaincre ses compagnons, garder leur motivation intacte ne va pas être une tâche facile.

A l'origine, cette histoire est une commande du Comité olympique belge et de Coca-Cola à l'approche des jeux olympiques de Moscou de 1980 qui sera plus tard publié dans l'hebdomadaire Spirou, puis en album. Étant donné le contexte de création on retrouve donc certaines valeurs des jeux olympiques et notamment le dépassement de soi. C'est un récit assez amusant et certaines blagues sont bien trouvées ce qui permet de contrebalancer une fin tout de même assez prévisible.

Deux autres histoires complètent cet album. Dans la première intitulée « Pâques schtroumpfantes », le Schtroumpf à lunettes, le Schtroumpf pâtissier et le Schtroumpf farceur souhaitent offrir chacun un œuf au Grand Schtroumpf, mais évidemment rien ne va se passer comme prévu. Ce récit est très court mais très drôle car on a affaire à des quiproquos qui montent crescendo et à la fin personne n'y comprend plus rien, sauf le lecteur qui lui rigole bien.

Enfin on termine avec « Le jardin des Schtroumpfs », les petits lutins bleus souhaitent faire un pique-nique mais l'endroit où ils ont l'habitude d'aller tombe en décrépitude et Gargamel compte bien profiter de cette situation pour les attirer dans un piège. Nous avons ici une histoire très classique et qui ressemble fortement à une histoire déjà existante, « Pièges à Schtroumpf », paru dans l'album « L'apprenti Schtroumpf ». Rien de bien original donc, si ce n'est de permettre au Schtroumpf bêta de briller un peu.

Certes, dans ce tome les histoires sont très orientées vers l'humour et manquent un peu d'originalité et de second degré, à l'exception peut-être de la deuxième. Cela reste tout de même un album assez sympathique et qui permet de nous faire décrocher quelques sourires. C'est donc une petite lecture plaisante et amusante mais pas renversante.