Louise
de Louise Bachellerie

critiqué par Pascale Ew., le 6 août 2019
( - 52 ans)


La note:  étoiles
Redondant
Louise, fille de Suzanne, se veut indépendante et n’a qu’un rêve devenir comédienne. Elle reproche à sa mère sa froideur envers elle. Enfant, elle est élevée avec un bâtard du roi d’Angleterre, puis ils sont enlevés lors de leur départ pour la France...
Mais son indépendance l’empêche de se fixer ; elle multiplie les aventures – à tel point que c’en devient invraisemblable. Elle rédige ses mémoires pendant son emprisonnement lors de la révolution française.
Ce 2ème tome n’ajoute pas grand-chose au premier ; au contraire, la fille égale la mère en matière de caractère. Les aventures se succèdent, aussi bien avec les hommes qu’en général et cela peut lasser. Le premier tiers du livre ne sert qu’à rappeler ce qui arriva à la mère ; ces redites sont très longues. Ce roman se lit facilement, mais cela ne présente pas grand intérêt. L’auteur s’attache à répertorier les auteurs du siècle des lumières et leurs idées, mais cet inventaire est parfois fastidieux et scolaire à la longue.